Au détour d’une ruelle – Drôme #1

Le week-end dernier, je suis redescendue me ressourcer dans ma famille en Drôme Provençale pour Pâques. Au programme : du repos, du soleil, des repas et beaucoup d’amour !

J’ai eu envie de partager avec vous trois lieux où je me suis rendue et qui pourraient vous donner des idées de séjour !

Le Poët-Célard : entre plaine et montagne

Samedi, nous sommes partis en expédition au Poët-Celard pour profiter du beau temps avant les orages prévus en fin d’après-midi.

31032018-20180331_145125

Le Poët-Celard est un village perché, comme on en trouve beaucoup dans la Drôme, situé au nord de Dieulefit et au sud-est de Crest. Le village est notamment connu pour son château, mentionné pour la première fois en 1278.

Grâce à son emplacement privilégié, le château bénéficie d’une vue dégagée sur la vallée du Roubion et sur la forêt de Saoû. Ce jour-là, les Trois-Becs étaient encore enneigés et nous rappelaient que l’hiver venait juste de faire place au printemps. Nous avons gravi les premières marches du village. Les petites ruelles exiguës et pavées nous ramènent directement quelques siècles plus tôt, à l’époque des Poitiers puis de la famille Blain.

En 1830, la dernière Comtesse lègue le château au curé du village, puis en 1985, il devient propriété communale. À partir de cette date, de nombreuses restaurations ont lieu pour redonner vie au village et à son château.

20180331_145730

Aujourd’hui, le château s’est transformé en salle de réception moderne accompagnée de chambres qui peuvent être louées pour des festivités (mariage etc…)

Nous nous sommes quelque peu attardés sur la terrasse, qui offre une vue à 360° et avons pris le chemin du retour.

Retour en image sur notre petite promenade !

31032018-20180331_145919

31032018-20180331_151710

Manas

Manas

Dimanche, après une première plancha sur la terrasse sous un soleil radieux, nous sommes partis pour une autre promenade à Manas, où se déroulait un vide grenier. Le village se situe à quelques kilomètres de Pont de Barret et de Charols et se trouve au pied de la montagne Sainte Euphémie, bien connue des randonneurs. C’est un des rares « village botanique » de la Drôme et offre plus de 150 variétés d’arbres rares et méconnus.

Comme le Poët Célard, le village a gardé sa forme médiévale incarnée par sa muraille et ses bastions entourant le château, situé sur les hauteurs. La construction de l’église date du Xe siècle et fût restaurée en 2007.

01042018-20180401_163632

Châteauneuf-de-Mazenc

Sur le chemin du retour, nous avons fait une halte à Châteauneuf-de-Mazenc, la partie haute de mon village d’origine.

p1070256
Photo : La Drôme Tourisme

À l’époque médiévale, un imposant château prenait place sur la colline et dominait la plaine s’étendant jusqu’au Rhône et à l’Ardèche. Aujourd’hui, seules quelques pierres ne persistent, recouvertes sous une épaisse végétation constituée de ronces et de pins … Associée au castrum, une petite chapelle s’élève du haut de la colline : la chapelle Notre-Dame-du-Mont-Carmel, édifiée au XIVe siècle et réédifiée au XVIIIe qui offre, elle aussi, une vue imprenable sur la plaine.

01042018-20180401_173031

Le « vieux village », comme on l’appelle chez nous, se développe sur le versant ouest de la colline et possède encore ses trois portes médiévales et une bonne partie de ses murailles. De petites maisons, anciennes boutiques, se concentrent le long de la Grand’rue principale et des ruelles étroites qui s’y rattachent (les soustets ou petits passages couverts). Le village est doté d’un beffroi, construit dans la maison consulaire, qui se verra doté en 1560 d’une horloge mécanique. La porte de l’Église, située à l’est du village, ouvre sur l’Église Saint-Pierre, détruite une première fois en 1395 puis reconstruite 5 ans plus tard. Le clocher date, quant à lui de 1478.

01042018-20180401_173403

01042018-20180401_175420

01042018-20180401_175234

Au XIXe siècle, le village moderne ou « nouveau village » se développe en contrebas de Châteauneuf, dans la plaine et prend le nom de la Bégude-de-Mazenc. « Bégude » vient du nom de la petite auberge située non loin du gué permettant de traverser le Jabron. Le village dispose d’un immense parc dans lequel se trouve le château privé qui fût la résidence d’été du Président Emile Loubet (entre 1899 et 1906). Aujourd’hui, ce parc communal accueille des aires de jeux pour enfant, un lac avec ses cygnes, des tables de pique-nique et de nombreux points ombragés.

Notre petite visite de la Drôme prend fin et j’espère qu’elle vous aura donné envie de vous rendre à votre tour dans cette belle région, à seulement 2h (au grand maximum) de Lyon ! Pensez aux ponts du mois de mai !

Belle semaine à tous

*<3*

Pour en savoir plus …

Mairie La Bégude-de-Mazenc

Tourisme au pays de Dieulefit

Montélimar tourisme

Site officiel de la Drôme Provençale

Vallée de la Drôme

Le Poët Célard

Publicités