Mes débuts avec BIRCHBOX

[B I R C H B O X] 

Cela fait quelques mois que j’ai été entraînée par les copines dans la vague « box beauté » et que je me demande pourquoi (?!) je n’avais jamais essayé avant ! Vous remarquerez d’ailleurs que j’ai toujours un train de retard ! J’imagine que vous êtes nombreux.ses à adhérer ou du moins connaître le concept mais je me dis que si, comme moi, il y avait des retardataires, ce discours vaudrait mieux que rien du tout !

Donc en mars dernier, j’ai commandé ma première box. J’avais déjà vaguement entendu parler du concept, sans pourtant lui avoir prêté grande attention. Au bureau, mes copines étaient plusieurs à en parler, à comparer leurs produits et puis un jour, ca a fait un déclic ! J’arriverai en fin de produits de beauté et de cosmétiques et que je chercher un bon plan pour ne pas avoir à y laisser un rein !

Je me suis laissée guidée par ma copine Sophia qui reçoit chaque moi, sa BirchBox ! Voilà ce que moi aussi j’apprécie dans cette box :

✖️ Des produits en format miniature. Car si on en reçoit tous les mois, il faut aussi qu’il ait du turn over pour ne pas se retrouver au bout de 6 mois avec des placards plein à craquer de produits que l’on n’a jamais touchés. Mais ce n’est pas la seule raison : les petits formats sont bien-sur plus faciles à transporter lors des déplacements et il se trouve qu’entre les week-ends dans nos familles et les déplacements pros, on bouge pas mal !

✖️ Son prix tout doux. Parlons-en ! Pour 13,90€, vous recevez des 5 produits dont la valeur cumulée dépasserait largement les 100 euros !

✖️ La beauté des box : en boîte, en tiroir ou encore en pochette, elles offrent un packaging qui déchire!

✖️ Elles sont sans engagement ! Ce qui veut dire que si vous ne souhaitez pas recevoir un mois, vous pouvez suspendre votre box pour la durée que vous souhaitez !

✖️ Des produits adaptés. Vous recevrez des produits sélectionnés parmi une sélection en fonction de VOTRE profil. Pour cela, vous devez remplir un petit questionnaire concernant vos cheveux, votre peau, la couleur de vos yeux, la qualité des produits que vous avez l’habitude de consommer (bio, vegan etc..) ainsi que de vos préférences (maquillages, crèmes visage ou corps) …

Je crois avoir fait le tour ! Maintenant, regardons un peu plus en détails le contenu de ma box de Juin. Ce mois-ci, j’ai donc eu le plaisir de recevoir :

  • Une palette yeux Globe Trotter
  • L’eau micellaire hypoallergénique « Créaline H20 » de chez Bioderma en format voyage
  • Un shampoing de chez l‘Oréal Paris « Vitamino Color A-OX », qui assure protection aux cheveux colorés et décolorés
  • Un masque pour visage « Terre Magnifique » de chez Aïny : détoxifiant et assainissant.
  • Un extrait de Cologne de chez Roger&Gallet au parfum Néroli facétie, aux notes de mandarine, thé blanc, fleur d’oranger, petit grain et mon préféré, jasmin. Ensemble, ces associations soulagent l’anxiété, facilitent le sommeil et allège l’esprit » … Tout ce dont j’ai besoin en ce moment !

Vous aussi vous recevez de tout en temps (ou tout le temps) votre box beauté ? Je serai curieuse de savoir laquelle, et ce qu’elle contient !

A bientôt !

Publicités

En mode Printemps, Look#2

Le week-end dernier, avant l’épisode hivernal de cette semaine, je me suis reprise au jeu des photos de LOOK !

Et une fois n’est pas coutume, c’est en très bonne compagnie que je vous propose mon look#2, en mode Printemps ! En plus de Loulou, la force tranquille de la maisonnée, c’est avec les trois nouvelles recrues que nous avons shooté : Roussette, Paulette et Josette. Et je peux vous dre que ce ne fut pas une mince affaire ! Elles étaient obsédées par le moindre de nos mouvements, si bien qu’elles nous ont prises en chasse à plusieurs reprises ! Shooting sportif certes, mais heureux 🙂 !

Parlons à présent plus en détail de cette tenue ! J’avais craqué il y a quelques semaines pour les nouveautés de chez Mango dont ce pantalon. Je l’avais essayé avec sa veste de costume et l’ensemble ne m’avait que moyennement convaincue. Je suis finalement repartie bredouille.

Puis, lors d’un après-midi shopping avec la Soeur, nous sommes repassées par la boutique : j’ai finalement craqué pour le pantalon, que j’ai pensé de porter seul, pour casser le look qui me n’avait pas emballé au premier essayage. Quelques boutiques plus tard, je suis tombée sur cette paire de Vans noires en toile à la semelle surélevée ! Un top blanc déniché l’année dernière chez Libertie, et un simili noir sur le dos, le tour était joué !

Alors, vous validez l’ensemble ?

Pantalon : Mango
Top : Libertie (old)
Simili noir : Pimkie (old)
Chaussures :
Vans
Bijoux :
LouYétu
Sac : Lancaster (old)

Photos by c.mln

A bientôt !

La robe longue à imprimés floraux, Look #1

Bonjour à tous,

Pour ce nouvel article, je sors de petites habitudes et je vous propose un billet « mode« . La raison ? Une journée de shooping entre mère et filles durant laquelle j’ai pu voir et essayer plein de belles tenues !

J’en ai justement retenue une pour laquelle j’ai eu un véritable coup de coeur : la robe longue à imprimé floral de chez See U Soon. C’est une marque que je connaissais de loin, parce que vue portée par des amies où des blogueuses mode sur les réseaux. Je ne m’étais cependant jamais attardée sur leur collection, qui est à la fois tendance et originale !

J’ai opté pour cette robes aux couleurs de l’automne, offrant un joli décolté en V. Le haut de la robe est cintré sous la poitrine, la doublure tombe à hauteur des genoux, tandis que le voilage, ouvert de chaque côté jusque sous les genoux, laisse découvrir la jambe.

J’ai fait plusieurs essais et c’est avec des petites bottines que j’ai décidé d’associer la robe. C’est un modèle ultra confortable avec sa semelle renforcée et son talon épais assurant une stabilité à toute épreuve !

J’ai associé à l’ensemble mon sac à main fétiche, que j’ai trouvé il y a quelques années chez Paul Marius.

En parlant des sacs Paul Marius, ce weekend a ouvert la première boutique lyonnaise au 21, rue de Brest. L’occasion d’aller y faire un tour et de découvrir leurs magnifiques sacs en cuirs, hommes ou femmes. C’est par ICI !

 

11112015-dsc06622-011954114111694995859.jpeg

 

11112015-DSC06578

Robe : See U Soon
Sac : Paul Marius
Collants plimetis : Calzédonia
Bijoux : Lou Yétu
Bottines : Minelli

Enfin, je vous ai fait une petite sélection de robes longues fleuries ! Cliquez sur l’image pour en savoir plus !

 

J’espère que cet article « mode » vous aura plu !
A bientôt !
*<3*

Mon #AQUA de Sanoflore

Bonjour à tous,

Voilà un petit moment que j’ai très envie de vous parler de la gamme Aqua de Sanoflore. C’est à l’occasion d’un concours sur la page Instagram de Sanoflore que j’ai voulu en savoir plus sur ces produits que j’utilise au quotidien, et vous le faire partager par la même occasion.

16092015-DSC00164

La gamme AQUA se décline en plusieurs produits aux bienfaits et compositions variées. Personnellement, j’utilise (entre autres) trois de ces produits, plus où moins au quotidien et plus ou moins ensembles :

3cc089fbd33a47710e09e62c2340469e

AQUA MAGNIFICA : est une essence botanique qui « libére les impurtés, oxygène la peau et illumine ». Cette eau est avant tout ultra rafraîchissante : elle renferme plus de neuf huiles essentielles dont les principales sont l’huile essentielle de citronnelle, eau florale de menthe poivrée ainsi que l’huile essentielle de menthe poivrée, l’huile essentielle de mélisse, de sarriette, de thym ou encore de romarin.

Elle s’applique sur coton ou sur des lingettes lavables en coton, tous les jours, matins et soirs. Elle peut venir en lotion après une mousse nettoyante MAGNIFICA (également testée et approuvée).

04102015-DSC00281

pierre-joseph-redoute-rosa-bifera-officinalis-from-les-roses-by-claude-antoine-thory_a-l-1736913-8880731

AQUA ROSA : il s’agit également d’une essence botanique dont le composant principal n’est autre que la rose, que l’on retrouve sous forme d’eau florale et d’huile essentielle. Autre ingrédient magique : la glycérine, au fort pouvoir hydratant. Ainsi, l’Aqua Rosa, à la différence du précédent, ne va pas s’appliquer pour purifier et nettoyer la peau mais pour l’hydrater.

Elle s’applique sur coton ou sur la pointe du doigt au moyen de légers tapotements sur visage propre, matin et soir.

04102015-DSC00276

téléchargement

AQUA HYPNOTICA : c’est le chouchou de la bande. Cette troisième essence botanique a été conçue spécialement pour le regard : cernes, poches et cils. L’ingrédient principal, le bleuet, est associé à l’acide hyaluronique qui confère à l’essence un aspect davantage gelifié par rapport aux autres. Il apporte tonicité et élasticité à la peau et plus particulièrement à la zone du regard, qui est le première à subir les agressions du temps. Ajoutons que la présence de caféine tonifie la peau !

Personnellement je l’applique tous les matins sur visage propre : sous l’oeil et au dessus en prenant soin d’hydrater les cils. Je n’utilise jamais de coton pour l’appliquer quotidiennement. En revanche, après une journée sur l’ordinateur ou sur les écrans, j’applique la lotion sur un coton lavable que je dépose sur mes petits yeux meurtris avant de dormir pour leur redonner un peu d’éclat !

04102015-DSC00290

Sanoflore

Sanoflore est une entreprise dromoise (parce que la Drôme c’est biiiien), implantée dans le Parc Naturel Régional du Vercors. Le Parc, situé à cheval entre l’Isère et la Drôme, offre un environnement pur, loin de toute pollution et favorable à l’agriculture biologique.

02072014-DSC02666 copie

L’équipe de Sanoflore s’y est implantée dans années 1970 et a fondé son Jardin Botanique. Ce dernier compte près de 350 plantes aromatiques et médicinales. La culture de ces plantes, leur cueillette puis leur distillation en laboratoire fournissent des huiles essentielles et eaux florales de très grande qualité, certifiées BIO.

L’ensemble des produits Sanoflore, en plus d’être respectueux de l’environnement, respecte également chaque type de peau. Chacune des gammes (MERVEILLEUSES, ROSA, ACIANA, MAGNIFICA, DES REINES etc.) propose un ou plusieurs produits adapté(s) que vous ayez des :

☆ peaux sèches à très sèches

☆ peaux normales à mixtes

☆ peaux grasses

☆ peaux sensibles

Outre la gamme AQUA, j’ai eu la possibilité de tester un certain nombre de produits, toutes gammes confondues.

En voici quelques uns que j’ai pu tester ces dernières années et que je recommande fortement !

Il s’agit en premier lieu du masque MERVEILLEUX de nuit que j’utilise en crème de nuit. L’association de toutes les huiles qu’il renferme favorise le sommeil. En crème de jour, j’ai opté pour le Velouté de réveil hydratant de la gamme ROSA ANGELICA, pour sa texture légère en journée et sa douce odeur de roses.

La parole est à vous ! Vous connaissez cette marque ? Vous avez l’habitude de ces produits ou cela vous a t’il donné une folle envie de les tester ?

Vous pouvez vous rendre sur leur site internet ou dans toutes les parapharmacies !

À bientôt !

Un passage chez « Les Belles de Savon » – Auvergne

À Queuille, dans les Combrailles (Puy-de-Dôme), la talentueuse Cécilie a ouvert sa boutique de savons saponifiés à froid et à l’ancienne, de cosmétiques naturels et artisanaux il y a maintenant 2 ans.

Résultat de recherche d'images pour "belles de savon"Résultat de recherche d'images pour "belles de savon"

Retour sur ces petits pains de bienfaits à la fois écologiques, économiques, éthiques et responsables (qui fait partie du groupement labélisé « Slow Comestic« ).

La saponification à froid : une méthode ancestrale

Résultat de recherche d'images pour "belles de savon ambroise"

La saponification est la réaction chimique permettant la fabrication de savons. Elle consiste en un mélange d’un corps gras (huile ou beurre) avec un agent alcalin (la soude, pour former un savon solide ; la potasse pour des savons liquides). Le résultat fournit des savons surgras, riches en glycérine naturelle.

Une grande majorité des savons industriels sont fabriqués « à chaud », permettant d’accélérer le processus de saponification (donc plus de rendement, etc, etc. …). Les savons sont lavés à grande eau pour faire disparaître l’excès de soude, entraînant également la disparition de la glycérine (comme pour le savon de Marseille ou le savon d’Alep).

La saponification « à froid » quant à elle, se fait à température ambiante et nécessite un temps de séchage d’environ 6 à 8 semaines avant de pouvoir utiliser les savons. Le processus de saponification réside en un dosage minutieux entre la soude et les corps gras, de manière à ce que la soude soit entièrement transformée à l’issue de la réaction.

La découverte « des Belles »

Lorsque nous sommes passés chez « Les Belles de Savon », je ne savais rien des méthodes et de procédés de fabrication. C’est au fur et à mesure des questions que nous sommes entrés dans l’atelier et que nous avons vu l’envers du décor, les produits utilisés, les méthodes et les ustensiles dont se sert « La Belle » !

27052015-DSC07810

Les matières premières « des Belles »

Les matières premières utilisées chez « les Belles » sont toutes bio et/ou d’origine locale. Pour les corps gras, un certain nombre d’huiles sont utilisées et s’adaptent à différents types de peaux ou différents besoins. Vous trouverez l’huile vierge de tournesol désodorisée, l’huile d’olive vierge extra, l’huile vierge de coprahs, l’huile vierge de chanvre ou encore l’huile vierge de coco, toutes issues de l’agriculture biologique. Le beurre de karité équitable va également faire partie des corps gras. Les savons vont également être produits à partir de différents types de laits : lait de vache entier, de brebis, de chèvre, de jument, d’ânesse ou encore d’avoine pour nourrir la peau et la rendre toujours plus douce. Pour la petite anecdote, la « Belle » se rend à la ferme récupérer son lait et traire parfois elle-même le lait ! 😉

Pour les fragrances, la « Belle » réalise des combinaisons étonnantes et détonantes !

Les produits « des Belles »

Les « Belles de Savon », c’est avant tout des savons (oui, oui !), mais vous trouverez également des baumes ou encore des eaux florales.

gamme-complete-10-savons-670x350

Pour la gamme de savon « Femme », vous trouverez :

  • Eugénie, senteur fleurie et poudrée – Lait entier et huiles essentielles d’ylang-ylang, de lavande aspic et de géranium rosat.
  • Zéliesavon vegan, senteur épicée et enivrante d’agrumes – Lait d’amande douce et huiles essentielles de patchouli, d’orange douce, de bergamote.
  • Blanche, senteur fraiche d’herbe et de bois – Lait entier, karité et huiles essentielles de petit-grain bigarade, de sauge sclarée, de bois de Hô.
  • Séraphine, senteur capiteuse et sucrée – Lait entier et huiles essentielles de cèdre, de rhododendron et de zeste de citron.
  • Louison, senteur sucrée de miel – lait de brebis et huiles essentielles de palmarosa et de camomille romaine.
  • Suzannesavon vegan, senteur d’herbes sauvages et aromatiques – Lait d’avoine et huiles essentielles de origan, de lavandin et de menthe verte

La gamme « Homme » est composée de  :

  • Marcel, senteur fraîche et citronnée – huiles essentielles d’eucalyptus globulus, de lemon-grass, de bois de Hô et de menthe nanah.
  • Théophile, senteur fraîche et vivifiante – huiles essentielles de sapin de Sibérie, de niaouli et de menthe poivrée.
  • Lucien, senteur aromatique et acidulée – huiles essentielles de lemon-grass, de romarin, de bois de Hô, d’anis étoilé et de fenouil doux.
  • Ambroise, senteur boisée et solaire – huiles essentielles de pin sylvestre,de romarin et de vétiver.

Nos coups de ❤ !

Nous avons craqué pour quelques-uns des produits, que nous avons fini depuis, mais dont nous avons été plus que satisfaits !

Louison, la Bergère

17072015-DSC09583

Ambroise, l’homme de Lettres

ambroise2
(photo L’atelier aujourd’hui comme hier)

Suzanne, la faneuse

29072015-DSC09779

La boutique

La boutique, située au 3 bis avenue du Méandre, 63780 Queuille, France. Dans une ambiance XIXème, tous les produits sont accompagnés d’accessoires et de petits mobilier de décoration chinés, lié à la toilette.

On fait un petit tour ensemble ?

27052015-DSC07806

27052015-DSC07807

27052015-DSC07809

 

Si vous souhaitez plus d’informations concernant les produits, la boutique ainsi que les activités, allez faire un tour sur le Site internet (avec possibilité d’achat) !

À bientôt,
* ❤ *

Bruncher en semaine au Desjeuneur

Quoi de mieux que de bruncher le jour de son anniversaire ? RIEN ! Il ne s’agissait pas de mon anniversaire non, mais celui de ma super copine E., qui fêtait ses 30 ans et qui rêvait de ce lieu depuis une éternité !Nous nous sommes donc rendues en fin de matinée au restaurant le Desjeuneur, situé au 3 rue des Pierres Plantées dans le 1er arrondissement (mais à proximité immédiate du métro C, Croix-Rousse).

Nous avons été installées dans la salle du fond, et nous leur en avons été très reconnaissantes, car nous n’avions pas les bruits et la chaleur de la cuisine !

Là, le paradis du petit déj’ s’offre à vous ! Leur carte ne propose que des produits frais, de saisons et locaux, ce qui ne gâche rien au plaisir !

Sans plus attendre, nous avons toutes deux commandé leur BRUNCH, avec un supplément cocktail pour « the Queen of the Day ».

La formule brunch s’élève à 17€50 et comprend :

  • Un yaourt fermier au miel et granola aux myrtilles fraîches
  • Une pile de pancakes surmontée de deux œufs au plat et de tranches de lard grillé, le tout accompagné de sirop d’érable.
  • Une corbeille de plusieurs types de pain avec beurre, miel et confitures.
  • Une boisson chaude au choix
  • Un verre de jus de fruit artisanal fait maison.

Lorsque tous les plats sont arrivés, nous ne voyons même plus la table !

Pour les boissons chaudes, ma copine E. a commandé un chocolat chaud avec crème fouettée et marshmallow tandis que moi j’ai commandé un Mocha. La crème forme une jolie fleur dans le chocolat et je suis toujours autant fascinée par ces réalisations! Je pourrais m’extasier devant toute une journée ! Le cocktail MIMOSA, servi en complément est à base jus d’orange et de champagne et amenait un petit plus au repas, comme une cerise sur le gâteau !

Pour les produits : rien à redire ! Nous nous sommes toutes deux REGALLÉES ! Nous étions d’ailleurs repues rien qu’après les pancakes. Ils étaient immmennnnses et tellement moelleux ! Le sirop d’érable avait un petit goût caramélisé, qui se mariait parfaitement avec les œufs et le lard. Le granola nous a fait beaucoup de bien d’ailleurs après : il était frais et léger. Il nous a ensuite été difficile de terminer avec le pain, mais nous avons tout de même fait honneur à la corbeille !

Pour résumer, nous avons très bien mangé et en grande quantité ! J’aurais largement pu rouler jusqu’en bas de la montée de la Grande Côte ! EA-SY ! Toutes les personnes qui se sont occupées de nous avaient toujours le sourire et étaient très bienveillantes, c’est important de le noter !

À savoir, le restaurant ne propose pas seulement des brunchs, mais également des produits pour petit déj’ : brioche, pancakes avec bananes-noisettes et beurre salé, des œufs, des cassolettes tomates-poivrons-oignons rôtis ou encore leur granola. Vous pouvez ainsi créer votre propre formule de brunch !

Vous avez aussi la possibilité de prendre votre repas du midi. Le restaurant propose une entrée du jour, un plat du jour, une salade ou encore un croque-monsieur pouvant être accompagné d’un dessert (gâteau du jour, fondant ou encore crumble).

Le choix est donc large et il me tarde d’y retourner tester toutes leurs autres spécialités ! En espérant vous y croiser …

À bientôt !

* ❤ *

Un goûter chez Les Papas Gâteaux

20180131_163620-11467341868.jpg

Vous connaissez les Papas Gâteaux ? Ce nouveau salon de thé du 2ème ? Eh bien, il y a quelques semaines avec Cécile, du blog des Chtites Gôneries, on est allé le tester pour vous !

Il faut dire que cela faisait plusieurs mois que je suivais les aventures de ce salon de thé via Instagram, depuis la remise des clés jusqu’à l’ouverture. Il me tardait de pouvoir enfin passer la porte et goûter à ces pâtisseries des plus alléchantes !

lrm_export_20180201_112049_logo830914906.jpg

On vous propose donc aujourd’hui un article à quatre mains que nous publions toutes les deux en même temps sur nos blogs respectifs mais avec quelques libertés tout de même! Vous avez donc droit à deux Cécile pour le prix d’une! Pour aller voir ce que raconte l’autre Cécile, c’est par ici!

Le salon des Papas Gâteaux se trouve sur la Presqu’île entre les stations Ampère et Bellecour au beau milieu de jolies boutiques, coffeeshop, restaurants … C’est un quartier vraiment très attrayant et où il est très agréable de déambuler, vous y trouverez de jolies petites pépites. Mon coup de cœur, c’est la boutique LE LAB, qui se trouve d’ailleurs tout près, rue François Dauphin. Ce concept-store tenu par mon amie Charlotte, créatrice de la marque de bijoux Plumes d’Abeille vous propose des produits faits-mains venant de Lyon mais aussi de toute l’Europe. Pour en savoir plus, son Instagram c’est ici !

Avec Cécile, nous nous sommes installés tout près du portrait de Marie-Antoinette ! Tout de suite ça donne le ton : coquetterie, raffinement et bonnes choses à déguster. Le salon est divisé en deux pièces chaleureuses, où les théières illuminent servent de lustres. Petit coup de cœur pour ce papier peint bleu canard avec des flamands roses, dont les couleurs ne sont pas sans rappeler le tableau de la Reine Marie-Antoinette qui nous sourit doucement et veille à notre bien-être. Un cadre doré, une cage à oiseau qui abrite une plante. ça donne une petite touche de peps et une douce note de fantaisie ! Le tableau des petits Chats Aristo (les Aristocats peut-être ?) finit de nous charmer !

20180131_172817-1777429890.jpg

Dans la vitrine peu de desserts mais tous étaient appétissants : cheesecake sans cuisson, tarte au citron avec une meringué bien bombée… Notre choix à toutes les deux s’est porté sur le fameux Carrot Cake, qui avait déjà beaucoup fait parlé de lui !

« Deux parts s’il vous plaît, un café moka et un chocolat chaud ! »

Nous salivons déjà et espérons ne pas être déçues par ce dessert si fortement loué sur les réseaux sociaux…

07022015-dsc06263_logo244862872.jpg

Le salon propose une large gamme de thés, de boissons caféinées (café crème, café au lait, cappuccino ou encore café noisette) et chocolatées (moka, chocolat chaud ou chocolat viennois). Le chocolat est brassé à longueur de journée pour le rendre toujours plus onctueux : nous n’avons donc pas hésité longtemps !

20180131_165640-1604269780.jpg

Commande passée, nous avions tout le loisir de parler blog mais surtout de voyage et de pâtisseries ! D’ailleurs, les Carrot Cakes sont arrivés et plutôt que parler, nous avons dégusté!

Le Carrot Cake ça paraît être un dessert tout simple à base de carottes râpées et d’un glaçage à base de creamcheese…Et bien non ! Ce n’est pas si facile que ça de réaliser un bon carrot cake…Mais je dois dire que celui Des Papas Gâteaux a parfaitement tenu ses promesses : généreux autant dans taille de la part que dans le glaçage, terriblement moelleux, humide juste ce qu’il faut, un topping de creamcheese onctueux et très doux, un gâteau légèrement épicé avec une note d’orange…Je vous fais saliver ? En tout cas rien que d’y penser…nous salivons !

Quant au moka, c’était une vraie douceur, un bel équilibre entre le chocolat onctueux, le café et le lait…

Par cette nouvelle vague de froid, le chocolat chaud était plus que bienvenue ! D’une extrême onctuosité, épais et chocolaté à souhait 🙂 !

La maison propose d’autres pâtisseries de folies et notamment un cheesecake citron, aérien et léger, sur un biscuit à base de noix de coco râpée et recouvert d’un lemon curd exquis ou un gâteau au chocolat à vous faire frémir !

Petit plus intéressant, les thés, les cafés et les pâtes à tartiner « pateatartiner » peuvent être achetés pour enjoliver vos petits déjeuners et goûters à la maison !

20180131_165731-137450461.jpg

Alors, on vous a convaincu ?

* ❤ *

Les Papas Gâteaux

42, rue Sala
69002 LYON

Site internet
Facebook
Instagram

Un lunch au Torü

Bonjour tout le monde !

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de tester pour vous le lunch au Torü et sachez que je fais à présent partie des « torüvores« . Heiiin ?! Quésako ? Le torüvore est une espace en cours d’apparition à Lyon et correspond aux personnes ADEPTES du Torü, ce petit resto des Pentes !

07022018-20180207_141905

Pour la petite histoire, j’ai appris que le Torü c’est …

« C’est la traduction du chiffre trois en maori, car ce lieu concentre un TEA SHOP, une PÂTISSERIE, un petit resto pour vos DÉJEUNERS et surtout pour le BRUNCH dominical » – source Page Facebook du lieu

14479563_1736129543317031_8663576533329967242_n

En effet, le Torü ce n’est pas seulement un simple resto, c’est également un tea shop. Ils vous proposent des thés de tout pays, ainsi que des produits liés au thé (thermos, mug, boules à thé, minuteurs, théières …). Cet endroit est un véritable palais pour les amateurs de thés et vous le recommande chaudement !

Le Torü, je connaissais déjà en tant que salon de thé. Très prisé les week-ends, nous avions plutôt réservé pour un midi en semaine pour déguster leur lunch.

07022018-20180207_141703

Dans la place, on ne fait pas de chichi : le midi on vous propose deux plats du jour, et deux végé(s) qui plus est ! Ces plats sont confectionnés avec des produits frais, de saison et dont les assortiments sont toujours très bien réfléchis. Ce midi-là, nous avions le choix entre : la tarte aux poireaux, carottes et panais, accompagnée de sa salade composée, ou bien d’une demi-butternut farcie au champignons, quinoa, noisettes et sa salade composée. Notre choix s’est porté sur la première option, mais la butternut que nos voisines de table avaient choisie avait l’air excellente ! Mais, n’étant pas une grande amatrice de champignons (je n’aime que la truffe … très étrange), j’ai préféré rester sur l’option la plus sûre !

Nos plats sont arrivés très rapidement. Deux parts de tarte se faisaient face et étaient séparées au centre par une salade, composée de feuilles de batavia et de roquette, de champignons frais (que j’ai mangé ! brraaaavooooo Céciiiile), d’une lamelle de radis et de graines de courge. Dans la tarte, les légumes fondaient dans la bouche. Un goût de miel m’a fait pensé que les légumes étaient très certainement légèrement caramélisés en amont (mais je me trompe peut-être).

On pourrait penser que le repas est léger, mais les quantités sont largement suffisantes et permettent d’apprécier chaque ingrédient présent dans son assiette. Pour accompagner mon plat, j’ai sélectionné dans la liste de boisson, non pas un thé, mais le jus du jour. Celui-ci se composait de pomme, d’ananas et d’un troisième ingrédient ULTRA secret (en vrai, j’ai complètement oublié de quel fruit il s’agissait … mais avouez que ça ajoute un brin de mystère et ça donne envie de tenter non ?! ).

07022018-20180207_124324

Notre plat englouti, nous avons pu passer au dessert ! Il faut savoir qu’au Torü, vous n’allez pas trouver les desserts et pâtisseries classiques des news salons de thé (carottes cake, cheesecake, banana bread). Si c’est le cas, le dessert sera toujours revisité de quelques manières. Pour notre part, plusieurs choix s’offraient à nous (photos à l’appui, mais de mauvaises qualités). Nous avions le choix entre :

07022018-20180207_132230

  • un cheese-cake revisité (qui me fait penser à un petit Panda <3)
  • un chou au chocolat parfumé au thé Earl Grey
  • une tarte citron, amandes et chocolat blanc
  • une tarte chocolat et fruit de la passion
  • un roulé pomme et matcha
  • un brownie

Nous avons choisi un brownie et un pomme matcha (pour moi). J’avoue être très réservée en ce qui concerne le matcha. J’ai déjà goûté une boisson au lait et matcha et n’ai pas été convaincue à 100 % … Mais J’AIME le risque (parfois). Le matcha se retrouvait dans la mousse déposée au dessus du roulé à la pomme. Rien que l’aspect me donnait l’eau à la bouche ! J’ai commencé par déguster la mousse justement, avec un petit bout de pomme, et suis restée septique … Puis, à la deuxième cuillerée, j’ai associé la mousse avec le roulé à la pomme et le mariage s’est fait de manière SU-BLI-ME ! Les textures, les saveurs, la douceur de l’un et l’acidité de l’autre : tout se complète, s’équilibre à la perfection et vous transporte au 7e ciel (rien que ça oui, oui !).

En quelques mots, le lunch au Torü a été une expérience riche en saveur, en qualité, en quantité et en hospitalité, car oui, les rois du Torü sont des personnes adorables, qui vous servent avec douceur et bonne humeur ! Je le recommande, bien évidemment !

D’ailleurs, sachez que je ne suis pas la seule à le recommander ! Tout récemment, Clémentine, du blog Clem l’Agrume, met à l’honneur leur Brunch et vous propose un article et des photos donnant l’eau à la bouche ! Pour en savoir plus, cliquez sur l’image ! 🙂

Capture.JPG
Allez faire un tour chez Clem l’Agrume pour découvrir le fameux Brunch en cliquant sur l’image !

À tester de toute urgence pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, et pour les autres, vous y retournerez bien n’est-ce pas ?

À très bientôt,

*<3 *


TORÜ
23 rue René Leynaud
69001 Lyon

09 86 57 25 45

Ouverture :
Du mardi au vendredi : 10h – 19h
Samedi : 11h – 19h
Dimanche : 11h – 16h

Gabriella – le Clan des Mamma

J’ai testé pour vous …

J’ai décidé de vous emmener avec moi découvrir quelques-unes de mes adresses coup de cœur, à Lyon comme ailleurs.

Le premier de cette série, je le dédis à un restaurant italien ouvert depuis peu :

Gabriella – le clan des Mamma

17012018-20180117_200004

De nombreuses photos postées sur les réseaux m’ont donné l’eau à la bouche, et j’ai voulu vérifier par moi-même tous les éloges que l’on adressait à ce restaurant.

17012018-20180117_201316

À Lyon, il n’est pas très compliqué de trouver des restos italiens ou encore de manger des pizzas sans avoir trop à bouger de chez soi. Oui, mais voilà, entre manger une pizza à la tartiflette (qui ne ressemble donc plus vraiment à une pizza) et manger une VRAIE pizza italienne : mon choix est vite fait ! Et les vraies pizzas sont en revanches plus difficiles à dénicher.

Donc, la fine troupe et moi-même nous sommes rendus rue Fleurieu, dans le deuxième arrondissement de Lyon. À la simple vue de la déco, nous avions déjà tous validé l’adresse ! Objets de brocante sur les étagères, de nombreuses plantes et surtout la fameuse Vespacar dont la remorque a été transformée en table haute et que l’on retrouve sur toutes les photos !

17012018-20180117_222748

17012018-20180117_222814

17012018-20180117_222825

Installés à table, nous avons pu goûter le vin, blanc et rouge, tous provenant d’Italie. Personnellement, j’ai pris un verre de blanc fruité pour l’apéro puis le rouge Montepulciano d’Abruzzo à table et ce dernière se mariait très bien avec nos plats.

17012018-20180117_201131

La carte propose de nombreuses pizzas, dont les noms renvoient aux Mamma italiennes : Gabriella, Paola, Julia ou encore Valentina. Côté prix, elles tournent autour de 15 euros environ, excepté celle comprenant de belles tranches de truffes noires, qui avoisine les 20 euros. D’autres plats italiens sont proposés, mais nous sommes restés très classiques.

L’unanimité a commandé la Gabriella (c’est pour elle qu’on est venu après tout !) et il a même été possible de faire ajouter des aliments complémentaires comme un supplément truffe. Cette pizza se composait de tous les ingrédients sentant bons l’Italie : des tomates San Marzaro AOP, de la mozza Fleur de lait de Salerme, du jambon de Parme AOP 18 mois, du Gorgonzola DOP d’Oro Carozzi, des noix et du poivre. Une feuille de basilic se tenait fièrement au centre de la pizz’ à leur arrivée et a fini de faire chavirer notre cœur (du moins, c’est ce que l’on croyait ! Nous n’avions pas encore vu les desserts !). Si nous n’avons pas été déçus par toutes ces saveurs, il en a été de même pour la pâte. Généralement, c’est le point le plus délicat pour les pizzas. Ici, la pâte était suffisamment fine au centre, mais généreuse et aérée sur les bords : le combo PAR-FAIT !

17012018-20180117_202750

Les assiettes sont reparties vides et il a été temps de parler dessert, plus par gourmandise que par faim. Il faut dire que la pizza nous avait quand même bien tous rassasiés ! Mais qui dit resto italien, dit aussi desserts italiens ! Je n’ai pas hésité longtemps et j’ai tout de suite porté mon dévolu sur le TIRAMISU du chef. Vous pouviez aussi choisir la pana cota ou un autre (dont le nom italien m’a échappé, je m’en excuse !). Le tiramisu était d’une légèreté peu rencontrée jusque-là et absolument pas écœurant. La pana cota, bien qu’excellente du point de vue des saveurs, était très voire trop fraîche et avait figé sur un des côtés. Petit détail qui n’enlève rien aux doux moments gourmands que nous venions de passer !

17012018-20180117_211313

Nous sommes ainsi repartis repus et amplement satisfaits par cette soirée et cette riche découverte. Vous la faire partager était donc pour moi une priorité et j’espère que ce court éloge vous donnera l’envie d’y goûter !

Addio a tutti !

*<3 *

J’aime la galette …

Cet article arrive certes un peu tard, mais il m’a fallu du temps et un estomac en béton pour profiter un maximum des galettes des Rois.

Native de tout début janvier, j’ai toujours soufflé mes bougies sur une galette des Rois. Cette pâtisserie est donc rapidement devenue pour moi synonyme de partage, de repas en famille et de bougies ! De par ces différentes qualités, la galette des Rois compte parmi mes gâteaux favoris. Aussi, je suis devenue très stricte dans mon choix de galettes. Pour moi, on doit retrouver des incontournables que je vous présente dans cet article ! Vous trouverez à la suite de ça, mes galettes préférées en Rhône-Alpes (pas qu’à Lyon, ça serait trop simple !)

DSC05922.jpg

Attention, je ne dis pas qu’il y a de vrais ou de fausses galettes des Rois ! Je vous donne juste mes préférences et, en retour, vos avis sur vos galettes favorites m’intéressent grandement 🙂 !

J’aime la galette, savez-vous comment ?

1 – En janvier, et non à la mi-décembre …

Dès le mois de décembre, certaines pâtisseries se parent de galettes de Rois en tout genre. NON ! Décembre, c’est Noël, ce sont les bûches riches et généreuses, ce sont les sablés, ce sont les crêpes ou gaufres sur les marchés de Noël accompagnés de chocolats et de vins chauds. La galette des Rois, on la garde pour le mois de janvier, quand on croit que toutes les festivités sont passées.

Après, l’Histoire ne me donne pas forcément raison et ça me peine ! – si l’Histoire, ça vous barbe, vous pouvez directement passer au point 2, sans rancune –

La_part_du_pauvre_Galette_des_rois
Représentation populaire montrant une petite fille donnant à un pauvre une part de la galette que l’on réserve à cet usage.

En effet, la galette des Rois est associée à l’Épiphanie dans la religion chrétienne. Pour faire bref, il s’agit du jour où les Rois Mages suivirent l’étoile du berger (en Galilée), arrivèrent auprès du nouveau-né (Jésus, pour les intimes) et lui offrirent leurs présents. Cette date correspond exactement au 6 janvier. Ensuite, depuis le XIIIe siècle, l’Église instaure le partage de la galette des Rois (exclusivement dans le royaume de France), à l’intérieur de laquelle est cachée une fève. La personne trouvant la fève dans sa part devenait alors roi pour la journée et buvait (ou payait sa tournée).

Une tradition similaire marque également la religion romaine, à la différence que celle-ci se déroulait à la mi-décembre et non en janvier. Au cours des Saturnales, fête païenne célébrant le solstice d’hiver et la divinité Saturne (plusieurs avis sur la question, dont je vous épargne les développements), un changement de rôle s’opérait le temps d’une journée entre maître et esclave. Lors du partage des parts du gâteau, l’esclave trouvant la fève était désigné comme « roi d’un jour » tandis que le maître passait à son service.

Il y en a donc pour tout le monde et au final, chacun peut déguster sa galette au moment où il en a envie. On ne le dira jamais assez, la pâtisserie c’est avant tout une question d’envie, mais aussi de plaisir !

2 – La garniture

Ces pâtisseries offrent diverses sortent de garnitures : compote de pommes, frangipane, chocolat, crème d’amande, crème de marrons, pistaches, etc. …

35687-amandes-concentré-bienfaits-sante.png

Personnellement, je préfère celles à la crème d’amande et à la frangipane. Alors, vous allez me dire : c’est quoi la différence entre les deux ? Et bien la première est un mélange de poudre d’amandes, de beurre, d’œufs et de sucre tandis que la seconde, la frangipane, est un mélange entre une crème d’amande et une crème pâtissière (parce qu’on est ULTRA gourmand !)

Elles peuvent être aromatisées à la vanille, à l’orange ou encore au rhum. Je penche plus vers le rhum, allez savoir pourquoi … ?

Je suis en revanche très exigeante dans le choix de la poudre d’amande. Vous pouvez réaliser de la poudre blanche ou de la poudre grise. C’est cette dernière qui fait généralement l’objet de mon choix. Cette poudre d’amande est réalisée avec des amandes encore mondées (c’est-à-dire encore avec la peau) et offre donc plus de saveurs à votre galette ! Mmmmm, j’en salive déjà !

3 – Un joli décor et de la GÉ-NÉ-RO-SI-TÉ !

Il est vrai qu’avec un joli décor et de jolies fèves, ça donne encore plus envie. J’avoue que je suis bien moins regardante sur les motifs des galettes. J’aime avant tout que la pâte soit légère, bien dorée et que la découpe montre une épaisse garniture pour me régaler encore et encore !

Screenshot_20180117-190311~2.jpg

4 – Mes meilleures galettes d’anniversaire

Après quelques années sur Lyon, j’ai sélectionné quelques petites adresses où trouver les meilleures galettes. Mais je ne m’arrête pas à Lyon. Originaire de la Drôme, j’ai également quelques adresses favorites vers chez moi :

Boulangerie Pâtisserie Olivier Boulon

16012018-24958917_173400263252986_6242242767986894724_o
Photo : Facebook Boulangerie Pâtisserie Olivier Boulon

Pour moi, c’est le TOP 1 de la galette des Rois et c’est elle qui est sur ma table d’anniversaire généralement. Elle offre tout ce que j’aime : crème d’amandes grises, fondante, beurrée à souhait et généreuse, une très belle dorure et des fèves toujours recherchées ! En plus de cela, la maison offre une bouteille de cidre à chaque galette achetée !

Enfin, je dois aussi dire que cette galette me rappelle l’époque où, petite, j’aidais à mettre les fèves dans les préparations de O. Boulon. Ces galettes et moi, c’est un amour de longue date !

 

 

___________________________

Boulangerie Olivier et Cathy BOULON
1 route de Dieulefit
26160 La Bâtie-Rolland

___________________________

La Maison Roguet – Les délices du Tricastin

13116374_1718204075117660_7326702367595722439_o.jpg

Cette recette de galette est également excellente, mais qui ne lésine pas sur le beurre (pourquoi s’en plaindre après tout ?). À découvrir à Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans le centre historique de la ville.

 

___________________________

Maison Roguet
4 place de l’Esplan
26 Saint-Paul-Trois-Châteaux
___________________________

Antoinette – Pain & Brioche

À Lyon, ma galette préférée, je l’ai goûtée chez Antoinette, dans le 7e. La Boulangerie Antoinette est réputée pour ces produits d’excellence. Et la galette des Reines (c’est ainsi qu’ils la nomment) ne déroge pas à la règle !

 

Les galettes ont une taille unique et sont pour 6 a 8 personnes. Elles offrent un très joli feuilletage, bombé, et une crème d’amande savoureuse à l’intérieur ! Une jolie rosace décore le feuilletage, dont la couleur apparaît marron foncé et légèrement sucré. Un vrai régal avec un prix tout à fait raisonnable ! Alors, vous testez ?

18012015-Antoinette (12).jpg

 ___________________________

Antoinette
117 rue Sébastien Gryphe
69007 Lyon
___________________________

La Maison du Goût

Quel a été mon plaisir de déguster une galette réalisée par la talentueuse July G. ! Pâtissière à la Maison du Goût : July nous a tous compris :). Ce que l’on aime dans les galettes, c’est la légèreté de la pâte feuilletée, mais aussi, comme je le disais, la générosité de la frangipane ! Tout cela accompagné d’un petit thé, un régal ! Si vous souhaitez voir son travail, allez faire un tour sur son Insta ou bien rendez-vous en boutique !

Un grand merci à Élise G. pour les photos ! J’en profite pour vous inviter à vous rendre sur son Tumblr, ses photos et notamment ses portraits sont à tomber ! 

 ___________________________

Maison du Goût
41 avenue Maréchal Foch (2,58 km)
69006 Lyon
___________________________

La Pâtisserie Boulangerie Ratatouille

Enfin, pour terminer ce tour des galettes de Lyon et de la région, j’ai eu un dernier coup de cœur pour une galette de Tassin-La-Demi-Lune, dans l’Ouest lyonnais. Il s’agit de la première galette que j’ai goûtée l’année de mon déménagement et aller en chercher là tous les ans est devenu une habitude !

J’apprécie beaucoup leurs galettes pour leur légèreté et pour le choix de leurs fèves (j’ai à présent une collection de fèves Donut trop drôles !).

 ___________________________

Pâtisserie Boulangerie Ratatouille
12 Place Pierre Vauboin
69160 Tassin-la-Demi-Lune

___________________________

5 – Ma galette maison

Galettes-Sébastien-Bouillet-c-Nicolas-Villon-copie-e1515082812882.jpeg
Galette des Rois par Sébastien Bouillet

Cette année, j’ai décidé de faire ma propre galette, car oui, je suis très exigeante, mais je n’ai jamais tenté de faire la mienne. J’ai donc cherché une recette qui pouvait correspondre à tous mes critères de sélection. Mon choix s’est porté sur la recette publiée sur le site des Toques Blanches qui proposent la recette de la galette par Sébastien Bouillet. –>

J’avoue ne pas mettre lancée dans l’aventure « pâte feuilletée maison » et j’ai regretté ! La prochaine sera la bonne, j’en suis persuadée !

Autrement, j’ai suivi la recette à la lettre, en mixant mes propres amandes et en pesant même mes œufs (chose que je n’avais jamais faite) ! Petit plus personnel, j’ai ajouté 4 fèves à ma galette, pour avoir plus de chances de gagner la couronne (et pour me faciliter la tâche à la découpe aussi 😉 !)

Résultat en photos !

 

 

 

J’espère que cet article vous a plu ! J’attends vos avis et surtout, les adresses de vos meilleures galettes pour en découvrir (et en manger!!) toujours plus !

À bientôt !

* ❤ *