Bruncher au GentleCat ~ bar à chats

Le GentleCat vous connaissez ? C’est le bar à chats lyonnais dont tout le monde parle (enfin, surtout les amoureux des chats) !

Il y a quelques semaines, nous avons décidé avec des copines d’aller profiter d’un brunch dominical pour faire des papouilles aux petits chats ! Je ne m’étais jamais rendue dans un bar à chat auparavant (sans doute en raison des millions d’a priori que j’avais en tête), mais j’ai été séduite par les lieux, les résidents mais aussi le brunch !

Les résident·e·s

Mais avant de parler brunch, parlons un peu des occupant.e.s du lieu. Je veux bien évidemment parler des chats. Ils sont au nombre de huit et sont accompagnés d’Edgar, le petit lapin. Lui et Olympe, petit chaton de quelques moins, sont les seules figures masculines de la tribu.

C’est d’ailleurs Olympe qui nous a accueilli en arrivant ! Cette petite boule de poils est un Selrick Rex âgé de quasi 5 mois, très joueur et d’une douceur incomparable !

À ses côté, à notre arrivée, se trouvait Alberte qui fêtait ses 4 ans ce dimanche-là. Et s’il y a bien une chose que l’on a remarqué, c’est qu’Alberte est la guerrière du groupe ! Elle n’a pas hésité à montrer aux chiens qui la cherchent du regard de l’autre côté de la baie vitrée qui est la Reine des lieux ! Derrière ses airs féroces, nous avons aussi pu profiter d’un chat câlin, qui s’est retrouvée emmitouflée dans mon manteau ! 😻

Nous avons également fait la connaissance de la belle Louise, une Chartreuse, qui a roupillé tout au long du brunch ; de Charline qui s’amusait à prendre la place des personnes qui partaient remplir leurs assiettes ou encore de Jeanne, la Persane, que l’on n’a pas voulu déranger pendant sa sieste.

De l’autre côté du salon de thé, on pouvait aussi profiter de la compagnie de Diane, une magnifique chatte au pelage feu ; d’Élisabeth, une sacre de Birmanie ; de Guillemette une Scottish et de Nicole, une Exotic Shorthair.

Le Brunch

Rassurez-vous ! Malgré toutes ces mignonneries, nous avons aussi pris le temps de bruncher !
Ce fameux brunch se compose :

  • d’une boisson chaude et gourmande (café, latte, cappuccino, viennois …)
  • d’un jus de fruit frais et local
  • Buffet sucré & salé à volonté (pancakes, pains avec beurre et confiture, fromage, charcuterie, quiche, salade …)
  • Une pâtisserie
  • Une nouvelle boisson chaude

Le salon de thé

Le GentleCat propose également une carte avec ses propres thés.. Noirs, verts ou encore roïbos, que vous soyez plutôt thés gourmands, fleuris, épicés ou détox, il est certain que vous trouverez votre bonheur !
Tous ces thés sont à retrouver sur l’e-shop à cette adresse : http://legentlecat.fr/shop/

Informations utiles

Adresse : 16 rue du Général Plessier, 69002 Lyon
Tarif brunch : 24 euros
Réservation fortement conseillée pour le brunch : http://legentlecat.fr/agenda/dimanche-brunch-lyon/
Facebook & Instagram

Horaires
Lundi  jour de ronron (fermé)
Mardi à Vendredi de 12:00 à 19:00
Samedi de 12:30 à 20:00
Dimanche de 11:00 à 17:00
(BRUNCH de 11:00 à 14:00)

Avis

Nous sommes restées plus de deux heures et nous n’avons pas vu le temps passer ! Le brunch est copieux, les produits de qualité et nous ne sommes pas ressorties avec la faim (ce qui est un très bon point !).
Je repasserai volontiers à l’heure du goûter, pour profiter des délicieuses pâtisseries et des nombreux thés !
Nous avons été charmées par les lieux, mais aussi leur occupants ! Je vous conseille de tester ce lieu si vous êtes amoureux de chats et si, comme moi, vous avez besoin d’une ronron thérapie !

Recettes de jus à l’extracteur

Au départ, je voulais intituler cet article « Jux DETOX » mais je me suis ravisée … Je ne souhaitais pas rentrer dans le fameux débat d’avant l’été #objectifbikini qui nous assaille de tout côté. Ce n’était pas le but et ce n’est pas l’image d’un article « remise en forme » que je voulais amener ici. Non, j’avais simplement envie partager avec vous trois idées de recettes de jus à l’extracteur.

Cela fait en effet depuis Noël, lorsque nous avons eu notre super extracteur (<3), que je réfléchis à vous partager mes idées de recettes et mes associations de fruits & légumes.

Je ne cherche pas forcément à créer des jus en fonction des bienfaits des produits que j’utilise. Je me sers de produits que j’ai chez moi, quand je vois que certains fruits vont s’abîmer etc. … Je m’amuse avec les couleurs, les textures et les saveurs et cela donne parfois des résultats surprenants 😉 !

Jus #1

Épinards ~ pomme ~ kiwi

Notre premier jus « test ». J’avais envie d’un jus green pour commencer et cela tombait bien, j’avais justement ce qu’il fallait au frigo !

Nous avons donc associés des épinards, de la pomme Grany, et du kiwi.

  • 2 poignées d’épinards frais
  • 1 pomme Granny Smith
  • 2 kiwis

Jus #2

Betterave ~ orange ~ carottes

Pour ce jus-ci, je voulais un jus sucré et bien coloré ! J’ai opté pour la betterave et l’orange, accompagnée de carottes :

  • 1 betterave
  • 1 orange
  • 2 carottes

Jus #3

Celeri ~ pomme ~ carotte ~ concombre

Alors, quand on lit le titre, on a plutôt l’impression qu’il s’agit d’une soupe ! Détrompez-vous, il s’agit bien là d’un jus. Ce n’est pas le meilleur des jus que l’on ait gouté … et je pense que je ne le referai plus. Associer quatre ingrédients différents n’est pas une très bonne idée : chaque fruit masquait le goût de l’autre et le céleri était très filandreux !

Si vous aussi vous avez de bonnes petites recettes, n’hésitez pas à les partager ! Je me ferai un plaisir de les tester !

A bientôt ! * ❤ *

HAPE : cuisine locale et de saison à Lyon

Ce soir, je vous emmène chez HAPE, un petit restaurant charmand situé dans le 1er arrondissement de Lyon. Il ne s’agissait pas une « nouvelle adresse » puisque nous l’avions testé cet hiver avec Manon du blog de Bleu de Minuit. Il nous avait fait très bonne impression et nous avons décidé de « remettre le couvert » entre amis pour tester d’autres plats ou pizzas à leur carte !

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, parlons un peu du cadre et de l’éthique du restaurant. Le concept de HAPE : c’est une cuisine avant tout locale, de saison, dont les produits sont majoritairement bios ! Des produits lyonnais, responsables, qui assure une cuisine des plus savoureuses.

Le cadre vaut aussi le détour ! La salle offre relativement peu de couverts, pour un côté confidentiel et intimiste qui est très apprécié. L’ambiance champêtre et rend le lieu chaleureux 🌻🌿🌻

À la carte, vous trouverez surtout des pizzas, véritables signature de HAPE. Il y en a pour tous les gouts, toutes les envies, tous les régimes. Base tomate, où base crème chacune d’elle sera garnie de légumes de saison, succeptibles de changer régulièrement pour amener plus de diversité à la carte !
Preuve en images, voici « Foie en le canard » suivie de « Ce petit chemin qui sentait la noisette » :

Mais les pizzas ne sont pas les seuls mets que vous trouverez à la carte ! Le chef propose également quelques délicieux gratinés aux ravioles et salade auxquels nous avons succombé !

Pour accompagner le tout, de belles bières locales ou régionale, avant de se laisser tenter par les desserts !

Les desserts justement ! Au HAPE, vous ne trouverez pas une liste incommensurable de desserts. Non, mais vous trouverez des desserts vrais, gourmands et raffinés comme ces ravioles au chocolat Valrhona accompagnées de crème anglaise et d’une glace vanille Terre Adélice ou encore cette tarte aux pommes caramélisée et copeaux de praline rose de Lyon 😊.

Encore une adresse coup de cœur que je tenais à vous partager par ici 💕.

Quelques informations pratiques

Adresse : 22 Rue Hippolyte Flandrin, 69001 Lyon

Horaires :
– le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 12h à 13h45 et de 19h30 à 22h
– le mardi de 19h à 22h
– le samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 22h15
– le dimanche de 19h à 21h30

Tarifs : comptez entre 11 et 19 euros pour les pizzas (ce que je considère comme tout à fait raissonnable si l’on regarde la qualité et la quantité des produits) et entre 14 et 17 euros pour les ravioles, accompagnées de leur salade de saison.

J’espère vous avoir donné l’eau à la bouche !
Bon appétit ❤ !

En mode Printemps, Look#2

Le week-end dernier, avant l’épisode hivernal de cette semaine, je me suis reprise au jeu des photos de LOOK !

Et une fois n’est pas coutume, c’est en très bonne compagnie que je vous propose mon look#2, en mode Printemps ! En plus de Loulou, la force tranquille de la maisonnée, c’est avec les trois nouvelles recrues que nous avons shooté : Roussette, Paulette et Josette. Et je peux vous dre que ce ne fut pas une mince affaire ! Elles étaient obsédées par le moindre de nos mouvements, si bien qu’elles nous ont prises en chasse à plusieurs reprises ! Shooting sportif certes, mais heureux 🙂 !

Parlons à présent plus en détail de cette tenue ! J’avais craqué il y a quelques semaines pour les nouveautés de chez Mango dont ce pantalon. Je l’avais essayé avec sa veste de costume et l’ensemble ne m’avait que moyennement convaincue. Je suis finalement repartie bredouille.

Puis, lors d’un après-midi shopping avec la Soeur, nous sommes repassées par la boutique : j’ai finalement craqué pour le pantalon, que j’ai pensé de porter seul, pour casser le look qui me n’avait pas emballé au premier essayage. Quelques boutiques plus tard, je suis tombée sur cette paire de Vans noires en toile à la semelle surélevée ! Un top blanc déniché l’année dernière chez Libertie, et un simili noir sur le dos, le tour était joué !

Alors, vous validez l’ensemble ?

Pantalon : Mango
Top : Libertie (old)
Simili noir : Pimkie (old)
Chaussures :
Vans
Bijoux :
LouYétu
Sac : Lancaster (old)

Photos by c.mln

A bientôt !

Un lunch « La tête dans le Local »

Bonjour à tous !

Cette semaine, je partage avec vous une bonne adresse lyonnaise que j’ai eue l’occasion de tester à plusieurs reprises : la Tête dans le Local. Le restaurant, ouvert depuis maintenant plus d’un an, se trouve dans le 7ème arrondissement de Lyon, avenue Jean Jaurès. La carte y est renouvelée tous les jours et propose des plats confectionnés à partir de produits, souvent bios, mais surtout issus de producteurs locaux.

Pour Cédric, les circuits courts sont privilégiés, dans le but de diminuer le nombre d’intermédiaires. Plusieurs excellentes raisons justifient ce choix, que l’on ne peut que saluer ! Tout d’abord, diminuer ses intermédiaires c’est choisir soi-même ses produits et les sélectionner directement chez le producteur. Cela permet de privilégier des produits respectueux de l’environnement, bios ou issus d’une agriculture raisonnée. Cette démarche permet de venir en aide aux petits producteurs en achetant directement leurs produits au prix juste, tout en faisant payer le prix juste aux clients, afin que tout le monde puisse s’y retrouver.

Ainsi, en plus de proposer d’excellents plats, le restaurant transmet des valeurs humaines, intervient sur notre bilan carbone et tente de limiter le gaspillage. Pour ce dernier point, pas d’assiette dans ce restaurant : nous dégustons notre repas dans des bocaux et on se régale !

Afin que vous puissiez juger par vous-même, voici quelques menus illustrés !

Entrées

  • Soupe de panais* au rooibos vanille*
  • Soupe de betterave* au banyuls et porto
  • Salade verte*, jambon cru, croutons aux olives*, houmous*

Plats 

  • Bœuf au vin rouge, petit épeautre*, panais grillés*, blettes*
  • Poitrine roulée au poivre grillé, risotto miel romarin*, potimarron*, marron*

Végétariens

  • Petit épeautre*, panais grillés*, blettes*, navets, boule d’or confit*
  • Risotto au miel romarin*, potimarron*, marron*, chou

Desserts

  • Mousse au chocolat
  • Crumble de pommes*, amandes*, cannelle et poivre
  • Crème caramel à la fève de tonka, sablé cannelle

Cela ne vous a pas suffit pour craquer ? En voici un autre !

Entrées :

  • Velouté de champignons*
  • Salade verte*, bleu de sassenage, jambon cru, vinaigrette au gamay pétillant*
  • Soupe de panais* au rooibos vanille*

Plats

  • Poulet de Bresse rôti, riz rouge de Camargue à la bière tourbée, fenouil grillé, chou chinois* poêlé
  • Émincé de bœuf au romarin, vin blanc et miel, blettes Jessica*, courge*, boulgour au persil*

Végétariens

  • Boulgour, courge, blettes Jessica
  • Riz rouge de Camargue à la bière tourbée*, chou chinois*, fenouil grillé*

Desserts

  • Mousse chocolat
  • Tarte inversée mirabelles*
  • Tarte inversée rhubarbe*
  • Blanc-manger coulis de fraise

La formule du jour, composée d’une entrée, d’un plat et d’un dessert est à 17 €. Pour avoir accès au Menu tous les jours, inscrivez-vous ICI

Vous pouvez aussi déguster un large choix de vins de la région, aux techniques et saveurs atypiques (dont les vins du Bouc et la Treille héhé ;)), des limonades et des bières de qualité et également produites localement !

J’espère que ce petit billet vous aura donné envie de tester ce lieu plein de charme et de saveurs !

À très bientôt  * ❤ *

Adresse & RéseauxSociaux

26 avenue Jean Jaurès
69007 LYON,France

Tel : 04 81 10 81 64

contact@latetedanslelocal.net

Horaires d’ouverture

  • MARDI & MERCREDI : 9h30/19h30
  • JEUDI & VENDREDI : 9h30 / 0h30
  • SAMEDI : 18h / 0h30

Site internet

Facebook

Recette du cake citron pavot

Bonjour à tous !

J’espère que vous avez passé un bon week-end ensoleillé et que vous en avez profité pour tester l’excellent Brunch au Bartholomé dont je vous parlais dimanche dernier !

Ce soir, je vous retrouve pour vous partager une recette de cake citron pavot réalisée ce matin même ! Je cherchais en effet à utiliser les magnifiques citrons que m’avait donnés ma Maman il y a quelques semaines. Ces citrons sont d’ailleurs issus de son propre citronnier, ce qui ne peut rendre le cake que meilleur (circuit ultra court garanti !)

Pour la recette de base, je suis allée voir du côté de chez Mercotte. Mais, comme à mon habitude, je n’ai pas réussi à suivre la recette à la lettre et je me suis sentie « pousser des ailes ». Je vous dévoile donc ma version revue, qui était au passage, une véritable réussite !

Ingrédients

La recette de Mercotte donne des ingrédiens pour deux cakes. N’ayant pas le matériel adéquat pour une telle réalisation, j’ai commencé par couper la recette en deux.

  • 190 gr. de farine
  • 2 c.a.c. de levure chimique
  • 200 gr. de sucre
  • 95 gr. de crème fraîche
  • 70 gr. de beurre
  • 3 oeufs
  • 1 bouchon de rhum

C’est après que les choses ont dérapé !

  • la recette de base prévoyait les zestes de 2 petits citrons : j’ai préféré choisir le zeste et le jus d’un seul
  • J’ai également fait le choix de rajouter une grosse c.a.s de graines de pavot, car j’adore le mélange citron/pavot.

C’est bon, vous y êtes ? Alors, commençons !

  1. Dans le bol de votre robot, ajoutez le zeste avec le sucre semoule et mélangez de manière à ce que le sucre s’aromatise. Laissez reposer une dizaine de minutes.
  2. Pendant ce temps, dans un autre bol, mettez la farine avec la levure et réservez.
  3. Dans le bol de votre robot, ajoutez les oeufs et fouettez de manière énergétique pendant 5 minutes. D’après Mercotte, le mélange doit être clair et mousseux.
  4. Ajoutez ensuite dans ce bol la crème, le rhum et le jus de citron et mélangez !
  5. Ajoutez petit à petit la farine et la levure avec un tamis
  6. Terminez par incorporer le beurre fondu (mais refroidi !)

Versez dans votre moule à cake et enfournez à 160° pendant une heure.

Dans la recette de Mercotte, elle propose un sirop d’imbibage, chose que je n’ai pas faite ici, mais qui rajoute un gout citronné à votre cake !

Bonne dégustation !

Brunch du dimanche : le Barthomolé à Lyon

Bonjour tout le monde !

Nous avons eu l’occasion de tester dernièrement le Bartholomé, pour notre brunch du dimanche !

Cela faisait un moment que l’on cherchait un lieu sympa à l’occasion d’un week-end entre famille et amis. Puis j’ai vu passer ce lieu grâce aux stories Instagram de Charlotte, @byopaline, et de Damien, @skymarmotte, qui m’ont tout de suite donné l’eau à la bouche !

Nous sommes donc arrivés dimanche, attirés par l’odeur et prêts à se régaler !

La déco

Pour la déco : rien à redire. J’aime cette ambiance associant verrière en fer forgé et nombreuses plantes installées aux quatre coins des pièces. La lumière, amenée par des ampoules suspendues et des bougies sur la table, rendait l’espace cosy et agréable.

Nous avions donc tout pour être bien !

La « sortie du lit »

Pour la « sortie du lit », histoire de se mettre dans le bain, nous avions le choix entre deux possibilités, aussi douces et gourmandes l’une que l’autre.

  • Le fromage blanc, composé de granola maison et d’un coulis de fruit rouge.
  • Le porridge d’hiver, à base de flocons d’avoine, de lait de coco et de cannelle, surmonté de myrtilles, de miel et de noix.

L’assiette salée

Après le sucré, nous sommes passés en mode « salé ». Là encore, nous avions le choix entre deux propositions :

  • L’Avocado gaufre : cette gaufre craquante était surmontée d’une crême d’avocat, d’un oeuf mollet, de grenade, de gomasio et de moutarde au miel. Un délice frais et léger, qui pouvait être agrémenté de bacon ou de saumon (pour un supplément tarifaire).
  • L’assiète bacon : la seconde n’était clairement pas définie pour sa légèreté … Mais qu’est-ce-qu’elle donnait envie ! Cette dernière débordait de bonnes choses toutes plus appétissantes les unes que les autres : pain de campagne accompagnant du bacon grillé, un oeuf mollet, des graines de grenade, des champignons et des pommes de terre rôties. Une crême de ciboulette était servie dans un petit pot à part. Un supplément avocat (pour qui l’assiète n’aurait pas fait peur !) était également possible.

Je suis partie sur la gaufre et je n’ai pas eu à le regretter ! Les produits étaient excellents et le mélange de saveurs, subtil. Mais alors la deuxième … elle m’a fait de l’oeil tout le repas !

L’assiette sucrée : le dessert

Après ces deux premiers services, nous étions déjà bien calés … Mais il restait une dernière assiette à déguster : l’assiète sucrée.
Pour cette dernière, nous avions le choix entre :

  • Un carrot cake aux noix avec un glaçage vanille
  • Des pancakes : Chocolat banane ou fruits rouge.

J’ai opté pour les pancakes fruits rouge et, bien que les deux autres propositions étaient plus qu’aléchantes, je n’ai pas été déçue ! Le coulis de fruit, abondant, amenait un peu de légèreté à la pile de pancakes à englutir. Cela m’a même permis de mettre quelques coups de fourchette dans l’assiète des autres pour goûter à tout (c’est mon coté « pro » que voulez-vous ?).

Les boissons

Vous imaginez bien que, pour avaler toutes ces bonnes choses, il nous fallait boire un minimum !

Pour cela, nous avions possibilité de choisir une boisson au début du repas : thé, café ou chaï latte. J’ai pris un thé, comme à mon habitude au « petit déjeuner ». J’ai cependant été quelque peu déçue par les thés en sachets proposés (on a les mêmes chez nous !) et la taille mini mini du café … :/ Mais vous pouvez désormais profiter des délicieux thés bios Yogi Tea ! On valide !

Pour le reste du repas, un smoothie banane, pomme, orange était servi à chacun. Très frais, il se mariait parfaitement avec le reste du repas.

Toute autre boisson – excepté la carafe d’eau ! – était à rajouter au menu brunch.

Notre avis

Vous avez dû le comprendre en lisant ces lignes : nous avons beaucoup apprécié ce brunch ! Les produits étaient bons, de qualité et en quantité ! Il y avait véritablement un souci (réussi) de marier les saveurs !

On ne peut que vous conseiller ce brunch. Je ne doute pas non plus que les produits qu’ils proposent en semaine sont tout aussi délactables et j’ai hâte d’aller tester !

Alors, convaincu.e.s ?

Adresse et réseaux

Où en profiter ?

38 rue Sergent Blandan
69001 Lyon

Où les retrouver ?

Page Facebook

Instagram

Des crêpes pour la Chandeleur

Bonjour à tous !

Ce week-end, nous célèbrons la Chandeleur et pour l’occasion je vous propose une recette de crêpes sucrées !

Mais avant toute chose, je me suis demandée que fête-t-on à la Chandeleur, et qu’entend-on par ce mot ?

Littéralement, la Chandeleur est la « Fête des chandelles » et renvoie à une célébration de la lumière dans différentes religions.

À l’origine, il s’agit d’une fête païenne,  la festa candelarum, au cours de laquelle les Romains honoraient le dieu Pan, divinité mi-homme mi-bouc, afin qu’il assure la protection des bergers et de leurs troupeaux.

Au Vème s. de notre ère, le pape Gélase Ier christianise cette fête et la fixe au 2 février, soit 40 jours après la naissance de Jésus (après Noël). Cette date commémore la présentation de ce dernier devant le temple à Jérusalem. Ce jour-là, les fidèles allument des cierges et les ramènent chez eux, d’où son appellation comme « Fête des chandelles ».

Dans d’autres religions anciennes, celtique ou nordique, la Chanledeur, aussi appelée « chandelours », renvoie au retour de l’ours après sa période d’hibernation. Malgré l’interdiction par la religion chrétienne de célébrer ce culte païen, des fêtes sont organisées dans certaines régions de France au XIIème siècle et incluaient des danses, des chants avec des déguisements. On ouvre ainsi la période carnavalesque 🙂

Pourquoi des crêpes ?

Durant les festa candelarumpremièrement, une procession de flambeaux clôturait les festivités et les Vestales, prêtresses de la déesse Héra, distribuaient des galettes à base de blé de la récolte passée pour que la suivante soit fructueuse.

Cette distrisbution de galettes rondes se retrouve aussi dans la religion chrétienne, qui rappelle le Pape Gélase Ier offrant des « crêpes » aux pèlerins qui arrivaient sur Rome.

D’une manière plus symbolique, les crêpes, par leur forme ronde et leur couleur dorée, renvoient au disque solaire et appellent le retour du printemps et des jours qui grandissent de manière significative !

Assez blablaté, passons aux choses gourmandes !

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 500 ml de lait tiède
  • 250 gr. de farine
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuil. à soupe de rhum
  • 100 gr. de beurre

Comment faire ?

~ Dans un cul de poule, déposer les œufs avec le lait. Mélangez.

~ Ajouter la farine tamisée (le fait de la tamiser permet également d’incorporer de l’air, ce qui rend la préparation encore plus légère d’après Mercotte !) puis mélangez.
~ Faites fondre le beurre dans un bol, ajouter le sucre vanillé et le rhum puis mélangez.
~ Enfin, ajouter ce dernier mélange à votre préparation puis mélangez.

 ~ Laissez reposer la pâte une heure minimum avant de faire cuire.

Bonne dégustation
* ❤ *

Mes 28 petits plaisirs

Aujourd’hui est un jour un peu particulier puisque c’est celui de mes 28 ans. J’ai décidé de partager avec vous 28 de mes petits plaisirs, qu’ils soient quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou encore inespérés ! Ces derniers ne sont pas classés dans l’ordre de mes préférences. Au contraire, je mets ces 28 plaisirs sur le même niveau : ils me procurent chacun à leur manière un sentiment de légèreté, de béatitude et de bonheur extrême (ça, c’est parce que je suis ultra sentimentale).

1 — Le premier de ces plaisirs est de ne pas travailler le jour de mon anniversaire ! Ce n’est pas très sérieux tout ça me direz-vous ! Mais j’en profite de ne pas d’avoir d’horaires de travail fixes pour prendre ce luxe. Au programme : bon petit-déjeuner, ballades, visites, boutiques et resto ! Il y a pire comme journée non ? 😊

2 — Le bain du dimanche soir en hiver. Je vous rassure, je ne prends pas de bain tous les dimanches entre octobre et mars ! Mais au moins un à deux par hiver, avec des bougies parfumées, de la mousse et un froid de canard dehors !

3 — Les journées shopping mère-filles à Lyon. J’avoue que ces journées sont de super souvenirs et ça nous rappelle quand on était plus petites avec ma sœur (sauf qu’à l’époque, elle avait le shopping en horreur, chose qui a bien changé depuis <3 !).

4 — Faire les bugnes avant Noël chez mes parents

5 — Les pizzas maisons de mon Papa <3, les meilleures de la Terre !

6 — Les voyages en train (quand votre train est muni d’une alimentation électrique), pour travailler sur la thèse ou  sur le blog (comme au moment où j’écris ces mots), pour lire ou encore pour tricoter !

7 — Voir l’Océan déchainé s’écraser contre les rochers. Il y a dans ces scènes une telle puissance, une telle beauté que j’en suis scotchée à chaque fois que j’ai le plaisir d’en voir.

8 — Les vrais chocolats chauds de T<3, quand il fait bien froid dehors !

9 — Replonger dans de vieilles photos, dans des vieux souvenirs…

10 — Faire des bisous à Vincent le PtitChat pendant qu’il dort tellement il est mignon ❤

11 — Regarder Sissi pendant les vacances de Noël. Alors oui, je connais l’histoire par cœur. Oui, c’est cucul la praline. Oui, elle se marie avec son cousin. Oui, c’est ultra romancé et très loin de la véritable histoire d’Elizabeth de Bavière. Mais c’est les débuts de Romy, ce sont ces belles robes, ces valses qui donnent le tournis, cette histoire d’amour gnangnan qu’on aime regarder en pyjama avec une boite de chocolat !

12 — Les couchés de soleil de Bardos en été… chaque soir un différent pour un spectacle toujours plus magique.

13 — Le sentiment de bonne fatigue après une séance de sport. Hélas, c’est un sentiment que je ressens trop peu souvent ces derniers temps ! Je compte bien changer la donne et me tenir à une séance de sport hebdomadaire minimum !

14 — Les moments entre Cousins. Autour de la piscine, du barbecue ou d’une bonne galette des rois 😉. Ces moments sont intenses en émotions et ne durent malheureusement pas assez longtemps !

15 — Se réveiller sous la neige. Ça nous est arrivé cet automne en Auvergne. La neige était tombée toute la nuit et nous avons eu la surprise au petit matin en ouvrant les volets de la chambre. Tout était si calme autour !

16 — Le gâteau basque de chez Adam, au Pays basque. Je vous en parlais à l’occasion d’un article il y a environ un an. J’ai gouté depuis beaucoup d’autres gâteaux basques excellents, mais la Maison Adam est comme une sorte d’institution à laquelle je ne peux échapper !

17 — Le tricot : c’est devenu un plaisir dont je ne peux plus me passer depuis deux ans maintenant. J’ai commencé le tricot grâce à T<3 qui m’a offert un kit pour débutant le Noël où j’ai perdu ma Mamie. Cela a été un moyen pour moi de garder le lien, de me souvenir, mais aussi de laisser aller mon esprit et de dérocher du boulot. Un véritable exutoire qui m’apporte une grande satisfaction personnelle !

18 — Les réseaux. Cela peut vous paraître un peu bête comme plaisir, mais j’avoue apprécier faire des photos et vous les partager sur les réseaux. Je passe beaucoup de temps à observer, à aimer, à partager, à m’essayer. Aussi, en y réfléchissant bien, je peux dire que cela me procure effectivement beaucoup de plaisir et que je ne ferais pas tout cela si ce n’était pas le cas.

19 — La galette frangipane de chez Olivier Boulon, dans la Drôme. Cette même galette que je vous ai montrée cette semaine sur Insta et celle que je mange généralement pour mon anniversaire ! Je vous parlais justement de mes meilleures galettes l’année dernière sur le blog, par ici !

20 — Les repas en famille et entre amis ❤️. Que ce soit de mon côté ou de celui de T<3, j’adore retrouver nos proches autour d’une belle table ou d’un bon verre. On abuse souvent des bonnes choses, on rit, on pique du nez, on mange plus que de raison, mais on est ensemble.

21 — C’est du tout nouveau, mais il rentre quand même dans un plaisir : la ballade en moto. Il m’a fallu quelques mois pour accepter la moto de T<3, et surtout pour daigner monter avec lui. J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter alors que l’on n’avait même pas dépassé les 30 à l’heure ! Puis je me suis peu à peu détendue. Je me suis accommodée à la vitesse (qui n’a jamais dépassé les limitations, qui est plus impressionnante lorsqu’on n’est pas habituée à un deux roues) et j’ai fini par y prendre du plaisir. Je vous avouerai même que je languis notre prochaine ballade !

22 — J’ai plutôt un rythme « plan-plan ». Du coup, les soirées plaid, Netflix, canapé sont pour moi la soirée idéale après une bonne journée !

23 — la céramique. Oui, ça arrive loin dans ma liste et pourtant, c’est elle qui occupe toutes mes pensées depuis plus de cinq ans. Cinq ans, c’est le temps que j’ai passé jusqu’à présent sur ma thèse qui porte sur une production de céramiques gauloises en moyenne vallée du Rhône aux VIème et Vème s. av. J.-C. Son étude me permet d’identifier les contacts et les échanges (économiques, culturels, politiques, etc.) entre la population gauloise locale et les Grecs installés à Marseille. J’ai consacré les premières années à la recherche de ce matériel, en musée, dans les réserves, directement en fouilles, mais aussi à son enregistrement, à la prise de photos et à la réalisation de dessins. À présent, il me faut analyser toutes ces informations, les décortiquer, les synthétiser et surtout… les rédiger ! Cette dernière étape est bien la plus compliquée, celle où je trouve le moins de plaisir, mais je compte bien lui mettre la patté en 2019 !

24 — Faire du cheval. Je ne suis pas une cavalière loin de là. J’ai toujours voulu savoir monter à cheval et j’ai eu l’occasion de faire des balades encadrées à cheval. Comme pour la moto, je ne suis pas rassurée au début puis je prends confiance petit à petit jusqu’à y prendre beaucoup de plaisir !

25 — Me refaire une fois par an mes films préférés : le Seigneur des Anneaux (en version longue évidemment !), Star Wars (pas les nouveaux hein…) et Harry Potter bien sûr !

26 — Chanter à tue-tête des musiques de mon adolescence (je tairais les titres !) lorsque je voyage seule en voiture. D’un parce que je suis tellement angoissée par la voiture que ça me permet de me détendre. De deux, qui m’entend ?

27 — Faire des « Morning Bowls » le matin comme je vous en parlais justement dans cet article. Ca prend un peu de temps et cela demande d’avoir quelques fruits à portée de main … mais qu’est-ce que je me régale !

28 — Se réveiller tous les deux, tous les jours ❤

Pour mes 29 ans, j’aimerais rajouter un plaisir à cette liste. Ce dernier va me demander un gros travail sur moi-même toute cette année, mais je compte bien y arriver ! Il va s’agir d’apprendre à apprécier les jeux de société. Ceux qui me connaissent pourront en témoigner, je suis ultra-mauvaise joueuse, ultra-chiante et tellement peu de bonne volonté quand il s’agit de jouer. Et je peux vous assurer que c’est bien malgré moi ! Mais la vie est faite de changements, de petites victoires et j’ai bien l’intention de m’améliorer afin de pouvoir bientôt vous mettre une bonne raclée jouer sans râler !

En tout cas, si l’on fait le bilan de ces 28 plaisirs, vous avez dû remarquer que les gourmandises arrivent en tête de mon classement et font partie de mes péchés mignons !

Je suis maintenant curieuse de connaître vos petits plaisirs à vous ! Est-ce que vous en partagez certains ou, au contraire, est-ce que vous en avez des totalement différents ?

À bientôt
* ❤ *
Image associée

Les sablés de Noël

Noël n’est pas vraiment Noël sans biscuits de Noël, vous ne croyez pas ? 

Je vous propose de réaliser de délicieux sablés de Noël, pour sucrer vos goûter tout en attendant Santa !

La recette est simple et rapide. Vous me suivez ?

Lire la suite de « Les sablés de Noël »