Carnet de voyage : La Drôme Provençale #1

Cadre & paysages

« Pas besoin de partir loin pour se sentir bien »

Cela a été ma devise durant ce (court) séjour. Car oui, on n’a pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour profiter ! Et puis, la Drôme Provençale c’est grand mine de rien et il y a tant à voir et à faire en cette période estivale que quelques jours ne suffisent pas !

Nous sommes partis à Suze-la-Rousse, au sud-ouest du département à la limite avec le Vaucluse. Nous ne souhaitions pas faire beaucoup de route afin de ne pas perdre trop de temps et surtout, afin de limiter la fatigue … Le mot d’ordre du séjour a été : repos. Avec la canicule, nous n’aurions pas pu suivre un programme surchargé dans tous les cas …

Dans cette série d’articles « Carnet de voyage : la Drôme Provençale », je vous emmène avec nous découvrir nos villages de cœurs, nos belles adresses, nos visites et nos petits plaisirs »

Ce séjour n’était pas au programme de l’été. Mais les fortes chaleurs des dernières semaines et la fatigue accumulée depuis plusieurs mois nous ont finalement motivés à prendre quelques jours de repos bien mérité.

Quatre jours, trois nuits dans la Drôme Provençale : voilà mots pour mots ce que nous avons cherché et après de longues hésitations devant des chambres d’hôtes et des gîtes plus attractifs les uns que les autres. Nous avons porté notre dévolu sur le Moulin de Chamdurand, à Suze-la-Rousse, et sommes passés par la plateforme Booking.com pour notre réservation.

Le Moulin de Champdurand, Suze-la-Rousse

C’est en effet le Moulin de Champdurand qui a su faire la différence avec des petits détails auxquels nous portions une très grande importance : un petit déjeuner inclus, la présence d’une très belle piscine dans un jardin très bien entretenu, une chambre avec salle de bain très bien aménagée, un restaurant attenant, mais surtout, la possibilité de se faire masser. Le tout, dans notre budget. Bref, la tranquillité assurée.

La chambre d’hôte prend place dans une maison de maître datée du XIXème et située au bord du Lez, au nord du village de Suze-la-Rousse. Elle domine un vaste champ de cinq hectares arboré de fruitiers et de chênes truffiers, habillé d’une magnifique piscine en arc-de-cercle. Elle est entourée d’une haie de lauriers, lourds de fleurs blanches, roses, fushia… 🌸.

Photo de cet établissement dans la galerie
(photo par le Moulin de Champdurand, pour Booking.com)

Nous avons été adorablement accueillis par Maryline, la maîtresse des lieux, et menés à notre chambre. Gros coup de cœur pour la déco élégante mais aussi pour les produits régionaux présentés : savon Marius Fabre senteur lavande ou encore rose… Ils ne nous ont d’ailleurs pas laissés indifférents ! Je vous monterai !

Mais notre gros crush du séjour, cela a biensûr était le petit déjeuner de foliiiiie ! Chaque matin, Maryline propose une table gargantuesque.

  • Au menu, du sucré : plusieurs types de gâteaux, des croissants, des fruits, du pain – accompagné de différentes confitures, du miel ou encore de la pâte à tartiner – des fruits. Vous pouviez également vous servir du fromage blanc et l’agrémenter de céréales, de fruits secs variés, ou encore de fruits frais.
  • Au menu du salé, vous n’étiez pas en reste non plus : fromages, charcuteries, pain ou encore œufs …
  • En boisson, on vous servait celle de votre choix : thé, café, jus d’orange … De quoi être bien rassasiés !

Nous avons adoré cet endroit et vous recommandons vivement de vous y arrêter où de venir vous ressourcer en Drôme Provençale !

Sur la route

Sur notre chemin en direction du Moulin, nous sommes passés par de jolis villages dont je vous parlerai dans un prochain article ( 😉 ).

Tout au long du séjour, nous avons pris le temps de nous arrêter au bord des routes pour admirer les paysages et prendre quelques photos. Quel plaisir de rencontrer des champs de vignes à perte de vue ! Nous nous sommes même arrêtés sur les hauteurs de Grignan pour admirer le château de la Marquise à travers leur feuillage.

Nous avons également repéré un domaine viticole – le Domaine du Jas – que nous avions découvert au Salon des Vignerons Indépendants à Lyon, et avons décidé de s’y arrêter.

Le domaine du Jas se situe sur la route qui relie Grignan à Suze-la-Rousse et fait partie des appellations des Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages et Côtes du Rhône Village Visan. Ce domaine familial, tenu par la famille Pradelle depuis des générations, regroupe 38 hectares de vignes cultivées en agriculture biologique depuis 2001. Les vins sont issus de différents cépages : Syrah, Grenache, Viognier ou encore Mourvèdre, Cinsault et Grenache blanc – des cépages plus confidentiels.
Nous avons été accueillis par Pierre Pradelle, qui tient aujourd’hui les rênes de ce vaste domaine. Nous avons retrouvé avec plaisir le vin que nous avions découvert durant le Salon des Vignerons Indépendants : le Syraphaël, qui est un assemblage de 95% de Syrah et de 5% de Viognier ; le Serre du Roule qui est un 100 % Grenache très fruité ; ou encore le Côte du Rhône Villages « Visan », composé de 80 % de Syrah et de 20 % de Grenache.

Résultat de recherche d'images pour "domaine du jas"

Adresse et ouverture du caveau :
2935 Route de Baume de Transit, 26790 Suze-la-Rousse ; 
Lun-Sam 10:00-12:00, 14:00-19:00

Nous avons aussi croisé quelques champs de lavandes encore en fleurs. La plupart avaient déjà été récoltés mais leur odeur était encore bien présente dans l’air, pour notre plus grand plaisir ! Nous avons aussi craqué par des petits produits à base de lavande, car on ne nous arrête plus ! (Je vous en parle bientôt 🙂 )

Mais si nous sommes arrivés trop tard pour les lavandes, nous avons néanmoins pu profiter des jolis champs de tournesol avant la récolte. Celui-ci me faisait de l’œil depuis notre arrivée et nous avons fini par nous y arrêter pour profiter du soleil couchant !

Un cadre comme on en rêvait : calme et apaisé, majestueux par son architecture et son histoire, aux paysages colorés ! J’espère que ce premier carnet vous aura plu 😉 !

Rendez-vous dans une semaine pour le prochain article consacré à la Drôme !

* Stay tuned *

Brunch maison

Ce dimanche on a testé le brunch… maison avec les copains et c’était plutôt bon !

Je me suis dis que ça serait bien de partager avec vous les quelques plats confectionnés ou achetés pour l’occasion ! Je vous parlerai aussi du temps de préparation et de l’organisation en cuisine et partagerai avec vous mes différentes recettes !

Pour moi, le brunch parfait doit répondre à plusieurs critères : être coloré, s’équilibrer entre plats chauds/plats froids, plats sucrés/plats salés, et enfin, avoir du choix. Je ne souhaitais pas à avoir à cuisiner pendant la dégustation. Je voulais au contraire que tout soit sur la table et que chacun se serve en fonction de ses envies. Par exemple, dans les brunchs à volonté, je commence toujours pas une assiette sucrée qui renvoie à mon petit déjeuner ; je continue par du salé pour terminer par une touche de sucré avec un café.

Côté sucré

Vous le savez, j’ai une préférence pour le sucré donc j’ai voulu me faire plaisir avec ce brunch.

J’ai d’abord opté pour des viennoiseries à cuire que l’on trouve au rayon surgelé de vos supermarchés. Je prends souvent ceux de chez Picard, dont j’apprécie beaucoup les produits. Si vous avez la possibilité d’aller chercher vos viennoiseries en boulangerie, c’est même mieux !

Le fromage blanc va apporter le côté plus frais au repas et est pour moi un indispensable ! En accompagnement, j’ai réalisé un granola maison, que j’ai agrémenté de fruits : de framboises et d’abricots. Comme mes abricots n’étaient pas bien mûrs, j’ai décidé de les faire réduire quelque temps dans une casserole avec un peu de sucre vanillé et d’eau (je vous en parle plus en détails après). Les fruits ont gardé un peu leur côté acide mais le sirop a permis de l’atténuer ! J’ai ensuite réalisé un quatre quart, dont je vous donne la recette plus loin !

Côte Salé

Pour les plats salés, j’avais d’abord pensé à faire des pancakes 🥞 un peu à la manière du Desjeuneur à Lyon, dont je vous parlais ICI! Puis j’ai pensé à une conversation avec ma copine Julie ( 😉 )qui voulait réaliser des galettes de courgettes. Cela m’a donné envie et j’ai cherché plusieurs idées de recette.

Pour accompagner les galettes, j’ai réalisé une sauce au yaourt pour relever la douceur des courgettes dont je vous parle plus bas !

Le reste de la préparation salée était composée de salade, d’avocat coupé en fines lamelles, d’œufs durs et de pain, de comté et de fines chips de poitrine fumée.

Coté boissons

Pour ce qui est des boissons, nous avions le choix entre du jus de fruits, café, thé … Pour le vin, il s’agissait d’un « Petit Chablis », un chardonnay de Bourgogne.

Le brunch à la maison : étapes & recettes

J’ai pris beaucoup de plaisir à élaborer ce brunch grâce à mes restaurants coups de cœur. Mais j’ai aussi passé beaucoup de temps à réfléchir sur l’organisation de la préparation, en fonction des produits à servir chaud ou froid.

J’ai pris entre 2 et 3 heures de préparation entrecoupées.

Etape 1 : le granola

J’ai commencé par faire mon granola, car il demande un petit temps de refroidissement.
Pour ce faire, j’ai suivi la recette que je vous avais présentée dans cet article ! J’ai juste remplacé les noisettes par les noix et rajouté de la noix de coco !

La recette du granola est à retrouver ICI !

Etape 2 : le quatre quart

Je suis restée dans la partie sucrée en réalisant mon quatre quart, car ce dernier demande 10 minutes de préparation et 50 minutes de cuisson. Pour le réaliser, rien de plus simple, vous avez besoin de :

  • 3 œufs 🥚. Le poids de ces trois œufs vous indique la quantité pour les trois autres ingrédients : sucre, farine et beurre salé.
  • Un sachet de levure
  • Un arôme, vanille, orange, amande ou rhum.
  1. Dans un bol batteur, ajouter les œufs et le sucre : mélanger à vitesse maximum pour que votre ensemble blanchisse et double de volume.
  2. Ajouter petit à petit la farine et la levure en tamisant et mélanger délicatement pour éviter que le mélange ne retombe
  3. Enfin, verser le beurre salé fondu et l’arôme.
  4. Déposer la préparation dans un moule à cake préalablement beurré et fariné et laisser poser 10 minutes. A l’issue de ces 10 minutes, marquez votre quatre quart d’un trait central avec une cuillère en bois afin qu’il s’ouvre au centre à la cuisson.

Enfournez à 180° pendant 50 minutes

Etape 3 : les abricots au sirop

Pendant la cuisson de votre quatre quart, vous pouvez vous occuper des abricots. Coupez-les en lamelles et déposez les dans une casserole avec un sachet de sucre vanillé et un fond d’eau. Faites chauffer jusqu’à ce que la chair du fruit se ramollisse et prenne un goût sucré.

Etape 4 : les viennoiseries (si congelées)

Une fois votre gâteau cuit, sortez vos viennoiseries et disposez les sur une plaque. Faites cuire le temps indiqué sur l’emballage. Puis, garder au chaud avec les abricots.

Etape 5 : les galettes de courgettes & sa sauce yaourt

Au final, j’ai fait au plus simple ! J’ai eu besoin de :

  • 2 courgettes moyennes
  • 2 œufs
  • 100 gr de farine
  • de la féta
  • Sel, piment d’Espelette
  1. Épluchez grossièrement vos deux courgettes (certaines recettes disent de saler pour les faire dégorger mais je n’en ai pas vu l’utilité).
  2. Dans un bol, mélangez les œufs 🥚, la farine, le sel et le piment. La texture doit être assez épaisse. Si elle ne l’est pas, ajouter un peu de farine.
  3. Ajoutez au mélange les courgettes et remuer.
  4. Faites chauffer une poêle avec un fond d’huile d’olive et venez déposer une cuillère de préparation. Faites cuire des deux côtés.

Pour la sauce au yaourt dont je vous parlais plus haut et qui vient compléter mes galettes, j’ai mis deux à trois cuillères de fromage blanc dans un bol, mélangé à une gousse d’ail écrasée, une cuillère à café d’huile d’olive, du sel, du poivre et un peu de coriandre (non fraîche, je n’en avais pas !)

Etape 5 : les chips de poitrine fumée

Après la cuisson de vos viennoiseries, vous en avez terminé pour le coté sucré. Vous allez donc pouvoir vous occuper du salé en réalisant des chips de poitrine fumée. Disposez vos tranches de poitrine sur une plaque au four, poivrez, et laissez cuire 10 minutes à 200°.

Etape 6 : les oeufs

Pendant que votre poitrine fumée est au four, mettez de l’eau à chauffer pour la cuisson de vos œufs.

Etape 7 : le frais & le dressage

Une fois que tous les plats « chauds » ont été réalisés, pensez-bien à les garder isolés pour les maintenir chauds.

Il vous reste ensuite à préparer les plats froids et à dresser :

  1. Coupez l’avocat en fine lamelles
  2. Triez la salade et faire une sauce
  3. Coupez des morceaux de fromage
  4. Coupez le pain
  5. Sortez la vaisselle et les couverts
Etape 8 : déguster & profitez !

J’espère que cet article vous aura plus ! Vous avez là tous les ingrédients pour réaliser à votre tour votre propre brunch, en variant selon vos goûts ou en fonction des saisons. L’essentiel est qu’il faut vous faire plaisir et vous amuser !

A bientôt
*<3*

Brunch chez Ninie Cupcake

[B R U N C H]

Aujourd’hui, je reviens avec un article « Brunch » pour vous présenter celui dégusté il y a quelques semaines chez Ninie Cupcakes, dans le 6ème arrondissement de Lyon.

Cette adresse était déjà sur ma liste de « Lieux à tester » depuis un long moment mais il est rare que nous soyons libre et sur Lyon le samedi midi. Quand ce fût le cas, nous (enfin, surtout moi ! 🙂 ) avons sauté sur l’occasion.

Nous avons pu découvrir une ambiance cosy et girly, qui a d’abord fait sourire mon compagnon (sourire qui devait signifier : « Où m’a-t-elle encore emmené). Mais ses interrogations furent très vite effacées lorsqu’il tomba nez à nez avec le buffet salé ! 😉

Le brunch se déroule de 11h à 15h et se présente sous la forme de buffets : l’un sucré, l’autre salé. Un large choix de boissons, chaudes et froides, viennent compléter le repas.

Programme du brunch

BRUNCH.jpg

Le buffet en détails

Le menu du Brunch est élaboré par « Wellness by Sophie« , une blogueuse Food & Bien-être que j’apprécie de suivre sur son blog et sur Instagram.

Puis, est venu le temps du buffet sucré ! Clairement, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre en voyant la multitude de douceurs proposées : brioches, layer-cakes, fruits à volonté, pancakes ENORRRMES, yaourt … J’ai opté pour la pile de pancakes avec de la pâte à tartiner et des fruits, ainsi qu’un bowl avec du granola et encore des fruits ! Un régal 🙂 !

Sur le menu du brunch, il est également possible de commander des boissons. Les boissons froides comprennent des jus de fruits ainsi que des limonades ou encore des verres de vin. Parmi les boissons chaudes vous avez le choix entre café, chocolat chaud ou encore du thé. Un supplément est demandé pour le cappuccino (qui est par ailleurs excellent !). Vous avez également accès à la fontaine à eau « Detox »!

Avis et recommandations

Nous avons beaucoup apprécié ce brunch pour leurs produits de qualité, pour le choix et la quantité de ces produits proposés ainsi que pour son prix : 23 euros par personne.

Nous étions relativement au calme sur la partie « Mezzanine », tandis qu’un anniversaire d’une petite fille se déroulait au rez-de-chaussée.

Une très belle adresse, que je vous recommande fortement ! 🙂

Infos pratiques

25 Rue Sully, 69006 Lyon
Tél : 04 37 51 55 82

Site web : https://www.ninie-cupcakes.fr/
Instagram & Facebook

Mes débuts avec BIRCHBOX

[B I R C H B O X] 

Cela fait quelques mois que j’ai été entraînée par les copines dans la vague « box beauté » et que je me demande pourquoi (?!) je n’avais jamais essayé avant ! Vous remarquerez d’ailleurs que j’ai toujours un train de retard ! J’imagine que vous êtes nombreux.ses à adhérer ou du moins connaître le concept mais je me dis que si, comme moi, il y avait des retardataires, ce discours vaudrait mieux que rien du tout !

Donc en mars dernier, j’ai commandé ma première box. J’avais déjà vaguement entendu parler du concept, sans pourtant lui avoir prêté grande attention. Au bureau, mes copines étaient plusieurs à en parler, à comparer leurs produits et puis un jour, ca a fait un déclic ! J’arriverai en fin de produits de beauté et de cosmétiques et que je chercher un bon plan pour ne pas avoir à y laisser un rein !

Je me suis laissée guidée par ma copine Sophia qui reçoit chaque moi, sa BirchBox ! Voilà ce que moi aussi j’apprécie dans cette box :

✖️ Des produits en format miniature. Car si on en reçoit tous les mois, il faut aussi qu’il ait du turn over pour ne pas se retrouver au bout de 6 mois avec des placards plein à craquer de produits que l’on n’a jamais touchés. Mais ce n’est pas la seule raison : les petits formats sont bien-sur plus faciles à transporter lors des déplacements et il se trouve qu’entre les week-ends dans nos familles et les déplacements pros, on bouge pas mal !

✖️ Son prix tout doux. Parlons-en ! Pour 13,90€, vous recevez des 5 produits dont la valeur cumulée dépasserait largement les 100 euros !

✖️ La beauté des box : en boîte, en tiroir ou encore en pochette, elles offrent un packaging qui déchire!

✖️ Elles sont sans engagement ! Ce qui veut dire que si vous ne souhaitez pas recevoir un mois, vous pouvez suspendre votre box pour la durée que vous souhaitez !

✖️ Des produits adaptés. Vous recevrez des produits sélectionnés parmi une sélection en fonction de VOTRE profil. Pour cela, vous devez remplir un petit questionnaire concernant vos cheveux, votre peau, la couleur de vos yeux, la qualité des produits que vous avez l’habitude de consommer (bio, vegan etc..) ainsi que de vos préférences (maquillages, crèmes visage ou corps) …

Je crois avoir fait le tour ! Maintenant, regardons un peu plus en détails le contenu de ma box de Juin. Ce mois-ci, j’ai donc eu le plaisir de recevoir :

  • Une palette yeux Globe Trotter
  • L’eau micellaire hypoallergénique « Créaline H20 » de chez Bioderma en format voyage
  • Un shampoing de chez l‘Oréal Paris « Vitamino Color A-OX », qui assure protection aux cheveux colorés et décolorés
  • Un masque pour visage « Terre Magnifique » de chez Aïny : détoxifiant et assainissant.
  • Un extrait de Cologne de chez Roger&Gallet au parfum Néroli facétie, aux notes de mandarine, thé blanc, fleur d’oranger, petit grain et mon préféré, jasmin. Ensemble, ces associations soulagent l’anxiété, facilitent le sommeil et allège l’esprit » … Tout ce dont j’ai besoin en ce moment !

Vous aussi vous recevez de tout en temps (ou tout le temps) votre box beauté ? Je serai curieuse de savoir laquelle, et ce qu’elle contient !

A bientôt !

Bruncher au GentleCat ~ bar à chats

Le GentleCat vous connaissez ? C’est le bar à chats lyonnais dont tout le monde parle (enfin, surtout les amoureux des chats) !

Il y a quelques semaines, nous avons décidé avec des copines d’aller profiter d’un brunch dominical pour faire des papouilles aux petits chats ! Je ne m’étais jamais rendue dans un bar à chat auparavant (sans doute en raison des millions d’a priori que j’avais en tête), mais j’ai été séduite par les lieux, les résidents mais aussi le brunch !

Les résident·e·s

Mais avant de parler brunch, parlons un peu des occupant.e.s du lieu. Je veux bien évidemment parler des chats. Ils sont au nombre de huit et sont accompagnés d’Edgar, le petit lapin. Lui et Olympe, petit chaton de quelques moins, sont les seules figures masculines de la tribu.

C’est d’ailleurs Olympe qui nous a accueilli en arrivant ! Cette petite boule de poils est un Selrick Rex âgé de quasi 5 mois, très joueur et d’une douceur incomparable !

À ses côté, à notre arrivée, se trouvait Alberte qui fêtait ses 4 ans ce dimanche-là. Et s’il y a bien une chose que l’on a remarqué, c’est qu’Alberte est la guerrière du groupe ! Elle n’a pas hésité à montrer aux chiens qui la cherchent du regard de l’autre côté de la baie vitrée qui est la Reine des lieux ! Derrière ses airs féroces, nous avons aussi pu profiter d’un chat câlin, qui s’est retrouvée emmitouflée dans mon manteau ! 😻

Nous avons également fait la connaissance de la belle Louise, une Chartreuse, qui a roupillé tout au long du brunch ; de Charline qui s’amusait à prendre la place des personnes qui partaient remplir leurs assiettes ou encore de Jeanne, la Persane, que l’on n’a pas voulu déranger pendant sa sieste.

De l’autre côté du salon de thé, on pouvait aussi profiter de la compagnie de Diane, une magnifique chatte au pelage feu ; d’Élisabeth, une sacre de Birmanie ; de Guillemette une Scottish et de Nicole, une Exotic Shorthair.

Le Brunch

Rassurez-vous ! Malgré toutes ces mignonneries, nous avons aussi pris le temps de bruncher !
Ce fameux brunch se compose :

  • d’une boisson chaude et gourmande (café, latte, cappuccino, viennois …)
  • d’un jus de fruit frais et local
  • Buffet sucré & salé à volonté (pancakes, pains avec beurre et confiture, fromage, charcuterie, quiche, salade …)
  • Une pâtisserie
  • Une nouvelle boisson chaude

Le salon de thé

Le GentleCat propose également une carte avec ses propres thés.. Noirs, verts ou encore roïbos, que vous soyez plutôt thés gourmands, fleuris, épicés ou détox, il est certain que vous trouverez votre bonheur !
Tous ces thés sont à retrouver sur l’e-shop à cette adresse : http://legentlecat.fr/shop/

Informations utiles

Adresse : 16 rue du Général Plessier, 69002 Lyon
Tarif brunch : 24 euros
Réservation fortement conseillée pour le brunch : http://legentlecat.fr/agenda/dimanche-brunch-lyon/
Facebook & Instagram

Horaires
Lundi  jour de ronron (fermé)
Mardi à Vendredi de 12:00 à 19:00
Samedi de 12:30 à 20:00
Dimanche de 11:00 à 17:00
(BRUNCH de 11:00 à 14:00)

Avis

Nous sommes restées plus de deux heures et nous n’avons pas vu le temps passer ! Le brunch est copieux, les produits de qualité et nous ne sommes pas ressorties avec la faim (ce qui est un très bon point !).
Je repasserai volontiers à l’heure du goûter, pour profiter des délicieuses pâtisseries et des nombreux thés !
Nous avons été charmées par les lieux, mais aussi leur occupants ! Je vous conseille de tester ce lieu si vous êtes amoureux de chats et si, comme moi, vous avez besoin d’une ronron thérapie !

Recettes de jus à l’extracteur

Au départ, je voulais intituler cet article « Jux DETOX » mais je me suis ravisée … Je ne souhaitais pas rentrer dans le fameux débat d’avant l’été #objectifbikini qui nous assaille de tout côté. Ce n’était pas le but et ce n’est pas l’image d’un article « remise en forme » que je voulais amener ici. Non, j’avais simplement envie partager avec vous trois idées de recettes de jus à l’extracteur.

Cela fait en effet depuis Noël, lorsque nous avons eu notre super extracteur (<3), que je réfléchis à vous partager mes idées de recettes et mes associations de fruits & légumes.

Je ne cherche pas forcément à créer des jus en fonction des bienfaits des produits que j’utilise. Je me sers de produits que j’ai chez moi, quand je vois que certains fruits vont s’abîmer etc. … Je m’amuse avec les couleurs, les textures et les saveurs et cela donne parfois des résultats surprenants 😉 !

Jus #1

Épinards ~ pomme ~ kiwi

Notre premier jus « test ». J’avais envie d’un jus green pour commencer et cela tombait bien, j’avais justement ce qu’il fallait au frigo !

Nous avons donc associés des épinards, de la pomme Grany, et du kiwi.

  • 2 poignées d’épinards frais
  • 1 pomme Granny Smith
  • 2 kiwis

Jus #2

Betterave ~ orange ~ carottes

Pour ce jus-ci, je voulais un jus sucré et bien coloré ! J’ai opté pour la betterave et l’orange, accompagnée de carottes :

  • 1 betterave
  • 1 orange
  • 2 carottes

Jus #3

Celeri ~ pomme ~ carotte ~ concombre

Alors, quand on lit le titre, on a plutôt l’impression qu’il s’agit d’une soupe ! Détrompez-vous, il s’agit bien là d’un jus. Ce n’est pas le meilleur des jus que l’on ait gouté … et je pense que je ne le referai plus. Associer quatre ingrédients différents n’est pas une très bonne idée : chaque fruit masquait le goût de l’autre et le céleri était très filandreux !

Si vous aussi vous avez de bonnes petites recettes, n’hésitez pas à les partager ! Je me ferai un plaisir de les tester !

A bientôt ! * ❤ *

HAPE : cuisine locale et de saison à Lyon

Ce soir, je vous emmène chez HAPE, un petit restaurant charmand situé dans le 1er arrondissement de Lyon. Il ne s’agissait pas une « nouvelle adresse » puisque nous l’avions testé cet hiver avec Manon du blog de Bleu de Minuit. Il nous avait fait très bonne impression et nous avons décidé de « remettre le couvert » entre amis pour tester d’autres plats ou pizzas à leur carte !

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, parlons un peu du cadre et de l’éthique du restaurant. Le concept de HAPE : c’est une cuisine avant tout locale, de saison, dont les produits sont majoritairement bios ! Des produits lyonnais, responsables, qui assure une cuisine des plus savoureuses.

Le cadre vaut aussi le détour ! La salle offre relativement peu de couverts, pour un côté confidentiel et intimiste qui est très apprécié. L’ambiance champêtre et rend le lieu chaleureux 🌻🌿🌻

À la carte, vous trouverez surtout des pizzas, véritables signature de HAPE. Il y en a pour tous les gouts, toutes les envies, tous les régimes. Base tomate, où base crème chacune d’elle sera garnie de légumes de saison, succeptibles de changer régulièrement pour amener plus de diversité à la carte !
Preuve en images, voici « Foie en le canard » suivie de « Ce petit chemin qui sentait la noisette » :

Mais les pizzas ne sont pas les seuls mets que vous trouverez à la carte ! Le chef propose également quelques délicieux gratinés aux ravioles et salade auxquels nous avons succombé !

Pour accompagner le tout, de belles bières locales ou régionale, avant de se laisser tenter par les desserts !

Les desserts justement ! Au HAPE, vous ne trouverez pas une liste incommensurable de desserts. Non, mais vous trouverez des desserts vrais, gourmands et raffinés comme ces ravioles au chocolat Valrhona accompagnées de crème anglaise et d’une glace vanille Terre Adélice ou encore cette tarte aux pommes caramélisée et copeaux de praline rose de Lyon 😊.

Encore une adresse coup de cœur que je tenais à vous partager par ici 💕.

Quelques informations pratiques

Adresse : 22 Rue Hippolyte Flandrin, 69001 Lyon

Horaires :
– le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 12h à 13h45 et de 19h30 à 22h
– le mardi de 19h à 22h
– le samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 22h15
– le dimanche de 19h à 21h30

Tarifs : comptez entre 11 et 19 euros pour les pizzas (ce que je considère comme tout à fait raissonnable si l’on regarde la qualité et la quantité des produits) et entre 14 et 17 euros pour les ravioles, accompagnées de leur salade de saison.

J’espère vous avoir donné l’eau à la bouche !
Bon appétit ❤ !

En mode Printemps, Look#2

Le week-end dernier, avant l’épisode hivernal de cette semaine, je me suis reprise au jeu des photos de LOOK !

Et une fois n’est pas coutume, c’est en très bonne compagnie que je vous propose mon look#2, en mode Printemps ! En plus de Loulou, la force tranquille de la maisonnée, c’est avec les trois nouvelles recrues que nous avons shooté : Roussette, Paulette et Josette. Et je peux vous dre que ce ne fut pas une mince affaire ! Elles étaient obsédées par le moindre de nos mouvements, si bien qu’elles nous ont prises en chasse à plusieurs reprises ! Shooting sportif certes, mais heureux 🙂 !

Parlons à présent plus en détail de cette tenue ! J’avais craqué il y a quelques semaines pour les nouveautés de chez Mango dont ce pantalon. Je l’avais essayé avec sa veste de costume et l’ensemble ne m’avait que moyennement convaincue. Je suis finalement repartie bredouille.

Puis, lors d’un après-midi shopping avec la Soeur, nous sommes repassées par la boutique : j’ai finalement craqué pour le pantalon, que j’ai pensé de porter seul, pour casser le look qui me n’avait pas emballé au premier essayage. Quelques boutiques plus tard, je suis tombée sur cette paire de Vans noires en toile à la semelle surélevée ! Un top blanc déniché l’année dernière chez Libertie, et un simili noir sur le dos, le tour était joué !

Alors, vous validez l’ensemble ?

Pantalon : Mango
Top : Libertie (old)
Simili noir : Pimkie (old)
Chaussures :
Vans
Bijoux :
LouYétu
Sac : Lancaster (old)

Photos by c.mln

A bientôt !

Un lunch « La tête dans le Local »

Bonjour à tous !

Cette semaine, je partage avec vous une bonne adresse lyonnaise que j’ai eue l’occasion de tester à plusieurs reprises : la Tête dans le Local. Le restaurant, ouvert depuis maintenant plus d’un an, se trouve dans le 7ème arrondissement de Lyon, avenue Jean Jaurès. La carte y est renouvelée tous les jours et propose des plats confectionnés à partir de produits, souvent bios, mais surtout issus de producteurs locaux.

Pour Cédric, les circuits courts sont privilégiés, dans le but de diminuer le nombre d’intermédiaires. Plusieurs excellentes raisons justifient ce choix, que l’on ne peut que saluer ! Tout d’abord, diminuer ses intermédiaires c’est choisir soi-même ses produits et les sélectionner directement chez le producteur. Cela permet de privilégier des produits respectueux de l’environnement, bios ou issus d’une agriculture raisonnée. Cette démarche permet de venir en aide aux petits producteurs en achetant directement leurs produits au prix juste, tout en faisant payer le prix juste aux clients, afin que tout le monde puisse s’y retrouver.

Ainsi, en plus de proposer d’excellents plats, le restaurant transmet des valeurs humaines, intervient sur notre bilan carbone et tente de limiter le gaspillage. Pour ce dernier point, pas d’assiette dans ce restaurant : nous dégustons notre repas dans des bocaux et on se régale !

Afin que vous puissiez juger par vous-même, voici quelques menus illustrés !

Entrées

  • Soupe de panais* au rooibos vanille*
  • Soupe de betterave* au banyuls et porto
  • Salade verte*, jambon cru, croutons aux olives*, houmous*

Plats 

  • Bœuf au vin rouge, petit épeautre*, panais grillés*, blettes*
  • Poitrine roulée au poivre grillé, risotto miel romarin*, potimarron*, marron*

Végétariens

  • Petit épeautre*, panais grillés*, blettes*, navets, boule d’or confit*
  • Risotto au miel romarin*, potimarron*, marron*, chou

Desserts

  • Mousse au chocolat
  • Crumble de pommes*, amandes*, cannelle et poivre
  • Crème caramel à la fève de tonka, sablé cannelle

Cela ne vous a pas suffit pour craquer ? En voici un autre !

Entrées :

  • Velouté de champignons*
  • Salade verte*, bleu de sassenage, jambon cru, vinaigrette au gamay pétillant*
  • Soupe de panais* au rooibos vanille*

Plats

  • Poulet de Bresse rôti, riz rouge de Camargue à la bière tourbée, fenouil grillé, chou chinois* poêlé
  • Émincé de bœuf au romarin, vin blanc et miel, blettes Jessica*, courge*, boulgour au persil*

Végétariens

  • Boulgour, courge, blettes Jessica
  • Riz rouge de Camargue à la bière tourbée*, chou chinois*, fenouil grillé*

Desserts

  • Mousse chocolat
  • Tarte inversée mirabelles*
  • Tarte inversée rhubarbe*
  • Blanc-manger coulis de fraise

La formule du jour, composée d’une entrée, d’un plat et d’un dessert est à 17 €. Pour avoir accès au Menu tous les jours, inscrivez-vous ICI

Vous pouvez aussi déguster un large choix de vins de la région, aux techniques et saveurs atypiques (dont les vins du Bouc et la Treille héhé ;)), des limonades et des bières de qualité et également produites localement !

J’espère que ce petit billet vous aura donné envie de tester ce lieu plein de charme et de saveurs !

À très bientôt  * ❤ *

Adresse & RéseauxSociaux

26 avenue Jean Jaurès
69007 LYON,France

Tel : 04 81 10 81 64

contact@latetedanslelocal.net

Horaires d’ouverture

  • MARDI & MERCREDI : 9h30/19h30
  • JEUDI & VENDREDI : 9h30 / 0h30
  • SAMEDI : 18h / 0h30

Site internet

Facebook

Recette du cake citron pavot

Bonjour à tous !

J’espère que vous avez passé un bon week-end ensoleillé et que vous en avez profité pour tester l’excellent Brunch au Bartholomé dont je vous parlais dimanche dernier !

Ce soir, je vous retrouve pour vous partager une recette de cake citron pavot réalisée ce matin même ! Je cherchais en effet à utiliser les magnifiques citrons que m’avait donnés ma Maman il y a quelques semaines. Ces citrons sont d’ailleurs issus de son propre citronnier, ce qui ne peut rendre le cake que meilleur (circuit ultra court garanti !)

Pour la recette de base, je suis allée voir du côté de chez Mercotte. Mais, comme à mon habitude, je n’ai pas réussi à suivre la recette à la lettre et je me suis sentie « pousser des ailes ». Je vous dévoile donc ma version revue, qui était au passage, une véritable réussite !

Ingrédients

La recette de Mercotte donne des ingrédiens pour deux cakes. N’ayant pas le matériel adéquat pour une telle réalisation, j’ai commencé par couper la recette en deux.

  • 190 gr. de farine
  • 2 c.a.c. de levure chimique
  • 200 gr. de sucre
  • 95 gr. de crème fraîche
  • 70 gr. de beurre
  • 3 oeufs
  • 1 bouchon de rhum

C’est après que les choses ont dérapé !

  • la recette de base prévoyait les zestes de 2 petits citrons : j’ai préféré choisir le zeste et le jus d’un seul
  • J’ai également fait le choix de rajouter une grosse c.a.s de graines de pavot, car j’adore le mélange citron/pavot.

C’est bon, vous y êtes ? Alors, commençons !

  1. Dans le bol de votre robot, ajoutez le zeste avec le sucre semoule et mélangez de manière à ce que le sucre s’aromatise. Laissez reposer une dizaine de minutes.
  2. Pendant ce temps, dans un autre bol, mettez la farine avec la levure et réservez.
  3. Dans le bol de votre robot, ajoutez les oeufs et fouettez de manière énergétique pendant 5 minutes. D’après Mercotte, le mélange doit être clair et mousseux.
  4. Ajoutez ensuite dans ce bol la crème, le rhum et le jus de citron et mélangez !
  5. Ajoutez petit à petit la farine et la levure avec un tamis
  6. Terminez par incorporer le beurre fondu (mais refroidi !)

Versez dans votre moule à cake et enfournez à 160° pendant une heure.

Dans la recette de Mercotte, elle propose un sirop d’imbibage, chose que je n’ai pas faite ici, mais qui rajoute un gout citronné à votre cake !

Bonne dégustation !